?>
Accueil / National / Emploi : le groupe Sonelgaz gèle les recrutements

Emploi : le groupe Sonelgaz gèle les recrutements

Le groupe public de l’électricité et du gaz, Sonelgaz, a annoncé le gel des recrutements pour les années 2023 et 2024.

« Au début de cette année, il y a eu une restructuration du groupe. Par conséquent, nous avons gelé l’opération de recrutement pour 2023 et 2024 », a annoncé hier, le PDG de Sonelgaz, Mourad Ladjal.

Le patron du monopole public de distribution de l’électricité et du gaz en Algérie a annoncé qu’un centre dédié aux énergies renouvelables relevant du groupe public était en cours de réalisation.

« Une fois achevée, il pourrait y avoir des postes d’emplois », a-t-il dit.

En avril de cette année, le groupe Sonelgaz a annoncé un plan de réorganisation comprenant une réduction du nombre de ses sociétés, passant de 26 à 14.

« En application des orientations des pouvoirs publics, Sonelgaz a engagé un processus de réorganisation globale visant rationaliser les dépenses, aboutir à des synergies de coûts, accroître l’efficacité de l’exercice des différents métiers et mutualiser toutes les ressources (…) », avait expliqué Sonelgaz dans un communiqué.

Le but recherché de cette restructuration est de « construire des entités plus robustes créatrices de valeurs ajoutées et capables d’assurer leur développement économique sur le long terme ». Ces « transformations structurelles » ont abouti, a ajouté le groupe Sonelgaz, au recentrage des activités « sur les cœurs de métiers du Groupe » qui sont la distribution du gaz et de l’électricité ainsi que la production de cette dernière.

En août dernier, le premier responsable de Sonelgaz a déclaré que le volume des redevances non payées s’est multiplié par quatre au cours des trois dernières années, notamment en raison des répercussions de la pandémie du Covid-19. Le montant des créances à recouvrer auprès de ses clients au niveau national dépassent 170 milliards DA.

Pour réussir l’opération de recouvrement de ses dettes, Sonelgaz a demandé aux mauvais payeurs à régulariser leur situation en profitant des mesures de facilitation, notamment le paiement à rééchelonnement. Selon le PDG de Sonelgaz, les créances impayées affectent les investissements et les travaux d’entretien et de maintenance du Groupe.

R.N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Développement économique : Euronews fait la promotion des atouts de l’Algérie

Après avoir fait la promotion de son nouveau Code de l’investissement, l’Algérie semble vouloir communiquer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

?>