Accueil / National / Suppressions des vols de rapatriement : des Algériens bloqués à l’aéroport “Charles de Gaulle” depuis 12 jours

Suppressions des vols de rapatriement : des Algériens bloqués à l’aéroport “Charles de Gaulle” depuis 12 jours

De nombreux membres de la communauté algérienne campent depuis 12 jours sur le sol de l’aéroport “Charles de Gaulle” à Paris, empêchés de se rendre en Algérie, après la suppression des vols de rapatriement par la compagnie nationale Air Algérie. La raison, dit-on, est la crainte d’introduite les nouvelles souches du coronavirus en Algérie à partir de la France.

Ces citoyens expliquent qu’ils sont bloqués à l’aéroport, alors qu’ils ont leurs billets et un test PCR négatif. L’un, d’entre eux, a indiqué, dans une déclaration téléphonique au quotidien Al-Hurriya, qu’à leur arrivée à la porte de l’avion, ils ont été arrêtés et empêchés d’embarquer, et leur vol a été reporté sin die.

Un chaos inextricable s’en est ensuivi. Les expatriés se sont soulevés, réclamant leur droit d’entrer au pays. La majorité d’entre eux étaient des personnes âgées, des enfants et des femmes enceintes. «On a été traité de manière très humiliante de la part de nos compatriotes. Aucun fonctionnaire du consulat n’est venu s’enquérir de la situation. Même les employés français de l’aéroport ont été surpris de la manière dont les employés algériens nous traitaient, ” a-t-il encore déclaré.

Notre même interlocuteur, arrivée d’Irlande a ajouté : “La décision de suspendre les vols était spécifique à ceux en provenance d’Angleterre uniquement, mais j’ai été empêché de monter à bord de l’avion alors que je suis arrivé directement d’Irlande, en direction de l’aéroport Charles de Gaulle, tandis qu’un des étudiants de Londres montait à bord. Il accompagnait une fille qui a été bloquée à l’aéroport pendant deux jours, empêchée, elle aussi, à voyager, ce qui a été dénoncé par le reste des expatriés et considéré comme une insulte et une injustice. »

La même source nous a révélé qu’ hier, mercredi, quinze personnes ont été transportées à bord d’un avion d’Air France, sous les yeux de voyageurs qui dormaient à même le sol de l’aéroport. Des photos et des vidéos, largement circulées sur les réseaux sociaux montrent la souffrance des personnes bloquées, à l’image de cette la femme de 82 ans montrant des signes d’épuisement et fatigue.

Le directeur général de l’aéroport Charles de Gaulle a tenté de calmer les esprits, en exprimant sa pleine sympathie avec eux, et leur a assuré qu’il chercherait à servir de médiateur entre eux et la compagnie Air Algérie.

Nous avons tenté de communiquer avec le responsable de l’information au ministère des Affaires étrangères, en vain. La sous-directeur d’Air Algérie, elle, n’a pas daigné répondre à notre appel.

Ilham.T

A propos LA NATION

Voir Aussi

Grand sud Algérien : 12 Syriens et deux Algériens retrouvés morts

Les autorités algériennes ont découvert, ces derniers jours, les corps de 12 Syriens et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *