Accueil / Conjoncture / Professeur Ryad Mahiaoui (comité scientifique) : «La pandémie est encore là et elle tue toujours»

Professeur Ryad Mahiaoui (comité scientifique) : «La pandémie est encore là et elle tue toujours»

Seul 1% des Algériens vaccinés

Même si 60 % des personnes inscrites sur la plate-forme, mise par le ministère de la Santé à la disposition de la population, ont été vaccinées, il reste que le nombre total des Algériens vaccinés ne dépasse pas 1%. Ce pourcentage a été révélé hier par le professeur Ryad Mahiaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, lors de son passage à l’émission « invité de la rédaction » de la radio Chaine III.

Le moins que l’on puisse dire est que le nombre des personnes vaccinées en Algérie est tout simplement ridicule. Il dénote de l’échec de la stratégie des autorités sanitaires. A ce rythme, il faudrait plusieurs années pour arriver à vacciner le nombre nécessaire à une immunité collective. En comparaison avec notre voisin, Le Maroc, l’Algérie est à peine au stade de ce que ce pays a réalisé le premier mois de sa campagne de vaccination.

Ce retard est dû au manque de doses, qui est, à son tour, dû au manque d’anticipation de la part des autorités sanitaires. Le Pr Mahiaoui a indiqué que notre pays n’a réceptionné que 800.000 doses.

« Le rythme de la vaccination est en rapport direct avec la réception des doses » et que « tous les intervenants dans la campagne de vaccination œuvrent pour accélérer la cadence de la vaccination, qui y va de l’acquisition du vaccin », a déclaré le Pr Mahiaoui a indiqué que notre pays n’a réceptionné que 800.000 doses.

Le risque est le même pour tous les vaccins

Sur un autre chapitre, le Pr Mahiaoui a rassuré, au nom du comité scientifique, les citoyens sur l’efficacité des vaccins.

Si on a autorisé l’usage d’un vaccin ce n’est pas de la rigolade », a-t-il déclaré ?

« Les vaccins ont les mêmes effets secondaires. Le risque est le même pour tous les vaccins mais il est négligeable. Il ne faut pas polémiquer sur cette question. Le vaccin anti-Covid est une prouesse biologique dans le monde. Il a été étudié et eu son aval. Tous les médicaments ont des risques, mais la balance penche plus vers l’efficacité que vers le risque.

Les vaccins contre le nouveau coronavirus (Covid-19), quel que soit le laboratoire d’origine, ont les « mêmes effets secondaires » qui sont « négligeables », a –t-il rassuré affirmant que « la balance penche plus vers l’efficacité (de ces vaccins) que vers le risque ».

Concernant les effets secondaires des vaccins, l’invité de la Chaine III, a assuré qu’aucun effet secondaire grave n’a été signalé en Algérie pour les trois vaccins par l’Agence de pharmacovigilance ».

Seuls « effets secondaires mineurs » ont été signalés, notamment des « douleurs au point d’injection et asthénie légère ».

Interrogé sur la situation pandémique en Algérie, l’invité de la Radio a évoqué un « frémissement d’augmentation des cas de Covid », tout en déplorant un « relâchement » de la population envers les mesures sanitaires, dont le port du masque et le respect de la distanciation physique, qui peut « déboucher sur une situation inquiétante », a-t-il averti.

« Chacun est responsable dans son secteur. Les autorités locales doivent veiller à l’application stricte de la loi. Il faudra relancer la sensibilisation sur l’importance du respect des mesures barrières. Les personnes qui ne respectent pas la loi, il faut qu’elles sachent qu’elles mettent en danger la vie des autres. Les citoyens doivent savoir que la pandémie est encore là et qu’elle tue toujours », a-t-il insisté, sans écarter le risque de l’apparition d’une troisième vague « plus meurtrière » si ces mesures sanitaires sont négligées et non respectées d’une manière stricte et rigoureuse.

Abir.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Médéa: 56 élèves blessés dans une collision entre deux bus scolaires

Au total, 56 élèves ont été blessés légèrement, suite dans une collision frontale, survenue, mercredi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *