Accueil / En vrac / « En vrac » par Madjid Khelassi : Le koursi en héritage 

« En vrac » par Madjid Khelassi : Le koursi en héritage 

On se bouscule au portillon du siège de l’Autorité nationale indépendante des élection (ANIE) et on joue presque des coudes, pour retirer les formulaires de candidature pour les prochaines législatives.

Plus d’un million deux cent mille formulaires de souscription individuelle ont été retirés, en sus des 4882 dossiers retirés par les partis politiques et les candidats libres, a annoncé le président de la l’ANIE Mohamed Charfi, ajoutant que 1813 dossiers ont  été retirés par 53 partis politiques agréés et 86000 à l’étranger.

Politicmania ou amour du Koursi dispensateur de privilèges? En tous cas, on rue dans les brancards des législatives prochaines.

1 200 000 formulaire retirés…La conquête de l’espace…politique fait tourner la tête à plus d’un !

Et fait nouveau dans ces prochaines joutes, les fils des apparatchiks sont de la partie. C’est presque le jeu des 7 familles version politique.

Hérédité politique? Pathologie congénitale? Le koursi en héritage? Tu seras politicien mon fils…semblent dire les papas has been, toujours camés à l’attrait du pouvoir, à leurs rejetons.

Mais qu’est ce qui fait courir l’homo algérianus vers le koursi parlementaire ?

La réponse est aussi tourmentée, que peut l’être la cervelle d’un fils à papa politique, devant le fait de devenir important et succéder au Pater dans l’exercice du pouvoir législatif.

Exercice zen, presque Yogatique, et dont l’activité principale se limite à lever le bras pour gagner sa vie, le métier de député fait de son féru, un acteur de premier ordre dans le théâtre des chœurs beni- oui oui.

Qu’a cela ne tienne !  La fascination époustouflée pour les privilèges (salaire, limousine allemande , chalet princier à Club des Pins) compense tout. Y’en a qui vendraient leur âme pour juste accéder  au  graal du gyrophare laboureur de routes.

Juin 2021…Les pérégrins des textes de loi post-Issaba sont en route vers le palais Zirout.

La chorégraphie du bras levé défiera cette fois-ci les lois de la gravitation.

Les fils succédant aux pères…L’indivision politique sera le nouvel art de vivre politique…dans l’Algérie de l’après – 12 juin 2021.

A propos LA NATION

Voir Aussi

« En vrac » par Madjid Khelassi : Humour à la petite semaine 

Bengrina Abdelkader , chef de parti  de son état, et client fidèle de tous les systèmes, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *