Accueil / Conjoncture / Visite d’Emmanuel Macron en Algérie : Abderrazak Makri dénonce la présence du Grand-rabbin de France

Visite d’Emmanuel Macron en Algérie : Abderrazak Makri dénonce la présence du Grand-rabbin de France

Le grand rabbin de France, Haïm Korsia accompagnera, jeudi prochain , le président Français Emmanuel Macron lors de sa visite en Algérie. C’est une première.

Haïm Korsia est « la première personnalité religieuse juive au sein d’une délégation officielle à visiter l’Algérie.»

Dans un texte publié sur son compte Facebook, Abderrazak Makri, le président du Mouvement pour la société de la paix (MSP), a dénoncé la présence dans la délégation française du Grand-rabbin de France.

« La France n’est-elle pas la championne de la laïcité jacobine qui se bat contre tout rapprochement entre la religion et la politique ? », s’interroge d’emblée le chef de parti islamiste.

« Pourquoi alors mélange-t-elle la religion et la politique ? Ou bien la laïcité à la française se résume-t-elle seulement à combattre l’Islam dans les discours de son président?», poursuit le chef du premier parti islamique en Algérie.

Dans la foulée, il a rappelé les « atteintes » dont sont victimes les musulmans de France comme les polémiques sur le voile, les « discours racistes » et « antimusulmans notamment dans les médias » et « la ségrégation en matière d’ascension sociale et d’emploi », « les pressions exercées sur les mosquées… »

« Pressions »

Le président du MSP dénonce les « pressions exercées par la communauté occidentale, en particulier la France, sur l’Algérie pour qu’elle capitule », pour l’amener à normaliser avec Israël.

Des pressions qui « n’auront aucun effet tant que le front intérieur demeure soudé », dit-il. Des pressions qui ont commencé, selon le chef du MSP, avec les joueurs algériens évoluant en Europe qui ont participé à un match opposant leur club à une formation israélienne.

Abderrazak Makri fait allusion aux internationaux algériens du club français de l’OGC Nice qui se sont rendus récemment à Tel Aviv pour y disputer un match de la coupe de l’UEFA.

Abderrazak Makri dénonce ceux « qui ont une prédisposition à être colonisés », « les défaits civilisationnels et culturels », les « collaborateurs» et les « groupes d’intérêts », tout en exhortant les « patriotes conscients » et « les résistants loyaux à l’intérieur du système politique et au sein de la société » à faire face aux attaques et aux tentatives de pousser l’Algérie à la normalisation avec Israël.

Selon Makri, « les authentiques doivent rester vigilants, mobilisés et forts », qu’il exhorte à ne pas se contenter de la position officielle et à « tirer les leçons des déceptions » passées.

« Il y a des responsables qui sont des normalisateurs de nature, faibles ou inconscients, faisant passer leurs intérêts devant ceux de leur pays et leurs principes », accuse-t-il. Et de conclure : « La force d’un Etat vient de la solidité de la société, et la force de la position officielle est à la mesure de la force de la position populaire exprimée».

Haïm Korsia, 59 ans, natif de Lyon, Issu d’une famille séfarade d’Algérie. Ses parents sont nés respectivement à Tlemcen et à Oran. Élu au grand Rabbinat de France en 2014 et réélu pour un deuxième mandat 2021. Lors des deux dernières présidentielles en France, le grand rabbin n’a pas hésité à faire campagne pour Emmanuel Macron. Par ailleurs, Haïm Korsia est franchement pro israélien. Pour lui, tous ceux qui sont contre le régime sioniste sont des anti-sémiques.

Abir N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Fabrication d’ascenseurs en Algérie : les entreprises italiennes spécialisées sollicitées

Les investisseurs en matière de réalisation d’usines d’ascenseurs, y compris leurs pièces, moteurs et cartes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *