Accueil / National / Vaccin : le Pr M. Khiati appelle à suspendre l’AstraZeneca

Vaccin : le Pr M. Khiati appelle à suspendre l’AstraZeneca

Suite à la polémique née des cas de thromboses enregistrés sur des sujets inoculés avec le vaccin AstraZeneca dans certains pays d’Europe, les autorités sanitaires en Algériens n’ont pas réagi, alors que notre pays a acquis un lot de 50 000 doses de ce vaccin. Seul le président de la Forem, Pr Mostefa Khiati, qui n’est nullement spécialiste en la matière est monté au créneau pour appeler à suspendre l’utilisation du vaccin britannique.

Khiati, «juge qu’il vaut mieux suspendre la vaccination avec le vaccin britannique surtout pour les personnes âgées et les personnes présentant des pathologies.»

Et ce en attendant les résultats des études lancées notamment par l’Agence européenne du médicament (EMA).

Même si les spécialistes assurent que la causalité avec les cas de de thromboses et le vaccin AstraZeneca, le président de la de la Forem persiste et signe. Il a alerté «que le même problème « devrait se poser en Algérie » surtout pour les personnes âgées et les personnes présentant des pathologies.

Selon d’autres spécialistes, le cas qu’il faut suivre reste l’exemple britannique. C’est effectivement en grade Bretagne où plusieurs millions de doses d’astrazenica ont été administrées et où on n’a pas signalé de graves incidents.

L’Algérie a réceptionné un premier lot de 50.000 doses du vaccin anglo-suédois AstraZeneca le 1er février, et devrait réceptionner 1,8 million de doses d’ici fin mars dans le cadre du dispositif Covax.

L’Algérie n’a enregistré « ni décès, ni effet indésirable grave » depuis le début de la campagne de vaccination anti-Covid, selon le professeur Nadjet Loumi, directrice générale du Centre national de pharmacovigilance et de matériovigilance.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Grand sud Algérien : 12 Syriens et deux Algériens retrouvés morts

Les autorités algériennes ont découvert, ces derniers jours, les corps de 12 Syriens et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *