Accueil / National / Un nouveau patron pour la DGSN

Un nouveau patron pour la DGSN

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, M. Brahim Merad, a présidé aujourd’hui à Alger, la cérémonie d’installation officielle du nouveau Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), M. Ali Badaoui, en remplacement de M. Farid Bencheikh.

Le nouveau DGSN, qui porte le grade de contrôleur de Police depuis 2022 a occupé plusieurs postes importants au sein de la DGSN et dispose d’une grande expérience dans le domaine de la lutte antiterroriste et contre la criminalité organisée.

Il a été chef de sûreté des wilayas de Boumerdès, Aïn Defla et Béjaïa.

Depuis le mois de juillet 2022, il a occupé le poste de Directeur de la Police aux frontières (PAF).

Ce changement à la tête de la DGSN intervient quelques jours après l’affaire du jeune algérien qui a quitté le pays dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air Algérie qui a décollé de l’aéroport d’Oran vers l’aéroport parisien d’Orly.

C’est le président de la république, lui-même, qui a instruit la Direction de la sécurité intérieure (DGSI) d’ouvrir une enquête. Et c’est la présidence de la république qui en a révélé les premiers résultats. Dans un communiqué publié jeudi dernier, la Présidence de la République a fait part de la « responsabilité directe » d’agents et d’officiers de la police à l’aéroport d’Oran ainsi que d’un technicien d’Air Algérie. La Présidence a promis que « des procédures administratives particulières seront alors suivies, incluant les responsables régionaux et centraux de la Direction générale de la sûreté nationale ». Les sanctions n’ont pas tardé à tomber.

L’APS a rapporté, hier, que « le juge d’instruction du tribunal d’El Othmania près la Cour d’Oran a ordonné le placement en détention provisoire de 10 officiers et agents de police travaillant à l’aéroport international d’Oran Ahmed Ben Bella.»

“En vertu des dispositions de l’article 11 du code de procédure pénale, le parquet du tribunal d’ El Othmania près la Cour d’Oran, informe l’opinion publique, que suite aux résultats de l’enquête préliminaire menée par les services d’enquête judiciaire relevant de la Direction générale de la sûreté interne sur l’incident de l’intrusion d’un individu dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air Algérie à l’aéroport international d’Oran Amed Ben Bella, lors du vol à destination de Paris, le 28 décembre 2023, il a été procédé, dimanche 7 janvier 2024, à l’ouverture d’une enquête judiciaire contre 10 officiers et agents de police travaillant à l’aéroport et un mécanicien de la compagnie Air Algérie pour infractions involontaires mettant en péril la vie des personnes à bord de l’avion et celle d’autrui, ainsi que la sécurité de l’avion, et ce conformément aux articles 290 bis, alinéa 1 du code de procédure pénale, 205 et 206 de la loi fixant les règles générales relatives à l’aviation civile”, lit-on dans le communiqué du parquet du tribunal d’El Othmania près la cour d’Oran.

“Les mis en causes ont été auditionnés par le juge d’instruction qui a ordonné leur placement en détention provisoire”, conclut le communiqué.

Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Fabrication d’ascenseurs en Algérie : les entreprises italiennes spécialisées sollicitées

Les investisseurs en matière de réalisation d’usines d’ascenseurs, y compris leurs pièces, moteurs et cartes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *