Accueil / Conjoncture / Un 55e vendredi plutôt calme

Un 55e vendredi plutôt calme

Mouvement citoyen pour le changement

Malgré l’annonce de multiplication de cas de Coronavirus, les Algériens ont, encore battu le pavé hier pour le 55e vendredi depuis le 22 février 2019, le deuxième de son an II.  Même si le nombre des manifestant a faiblit, l’esprit du mouvement citoyen pour le changement est là, palpable dans chaque coins.

Hier, dans la matinée, la circulation en direction du centre ville d’Alger était fluide. Les Algérois n’ont pas remarqué de grand bouchons au niveau du barrage des Bananiers à l’entré est de la capitale. La même remarque a été faite jeudi soir par des «communicateurs» sur les réseaux sociaux. Pour eux, il s’agirait d’un geste d’apaisement en direction du hirak, en prévision des chantiers politique du nouveau locataire d’El Mouradia. La nouvelle équipe entourant le président Tebboune s’affaire autour de la première mouture de la nouvelle constitution.

Les fidèles du hirak, eu, gardent les mêmes slogans, les fondamentaux, les mêmes exigences exprimées dès le premier vendredi il ya 20 ans. « Nous sortons pour le changement du système, il n’ ya aucune raison pour renoncer au beau milieu de la route,» nous lance un manifestant, quadragénaire, venu avec ces deux filles, sa femme et sa maman, une vielle de 83 ans. Cette dernière réplique : «je suis là pour ces deux jeunes filles, pour tous les jeunes de mon pays, bref pour l’avenir.»

Hier, la question de la libération des détenus du hirak était très présente dans les slogans, les portraits des détenus, Karim Tabou en tête, étaient brandi  en grand nombre. Il est clair derrière que la confection de ces portraits, bien imprimés en couleur et sur du bon papier est le fait d’activistes bien organisés et disposants de moyens. Il faut aussi signalé que les volontaires ne manquent pas.

Ha.Sa

A propos LA NATION

Voir Aussi

Industrie pharmaceutique : le volumes des exportations de médicaments en 2024 attendu en forte hausse

Les exportations de médicaments devraient atteindre 80 millions de dollars à la fin de l’année …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *