Accueil / Conjoncture / Tribunal de Sidi M’hamed : lourd requisitoire à l’encontre d’Abdelmadjid Sidi Said

Tribunal de Sidi M’hamed : lourd requisitoire à l’encontre d’Abdelmadjid Sidi Said

Le procureur de la république près du tribunal de Sidi M’hamed à Alger a requis, ce lundi, une peine de 15 ans de prison ferme assortie d’une amende de 8 millions de dinars à l’encontre de l’ancien secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said qui comparait devant le pôle pénal financier et économique.

Le parquet a, en outre, requis une condamnation de 12 ans de prison et une autre de 10 ans contre ses deux enfants Djamil et Hanafi. Le parquet a demandé par ailleurs une condamnation par défaut de 18 ans de prison assortie d’un mandat d’arrêt international contre Ramine Sidi Said, son 3eme fils poursuivi dans le cadre de cette affaire liée au «trafic d’influence, blanchiment d’argent et aux indus avantages».

Le procureur a requis aussi 5 ans de prison contre Ahmed Choudar, ancien Pdg de Mobilis, trois peines de 5 et 3 ans de prison contre d’autres cadres de l’opérateur public et une condamnation de 6 ans de prison contre trois anciens responsables de la mutuelles des travailleurs pétroliers .

Par ailleurs, le parquet a également requis  le paiement d’une amende de 32 millions de dinars par les trois sociétés privées appartenant à deux enfants de Sidi Said, Hanafi et Ramine impliquées dans le dossier et la confiscation de leurs biens mobiliers et immobiliers.

R.N.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Secteur de la sidérurgique : l’Algérie veut exporter son acier vers l’Europe

La nouvelle feuille de route du secteur industriel doit permettre l’émergence d’un nouvel écosystème national …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *