Accueil / National / Tebboune : l’Algérie produira 209 millions de tonnes équivalent pétrole à l’horizon 2027

Tebboune : l’Algérie produira 209 millions de tonnes équivalent pétrole à l’horizon 2027

L’Algérie a célébré hier le 53 e anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et de la nationalisation des hydrocarbures.

Le 24 février 1971, le gouvernement algérien avait pris la décision de prendre possession de sa richesse pétrolière et gazière.

Cette décision historique et révolutionnaire a permis à l’Algérie de devenir un acteur de premier ordre dans le domaine des hydrocarbure non seulement par l’expérience  acquise dans les domaines de la prospection, extraction et production mais aussi dans le domaine de la politique énergétique à travers le monde.

Dans une allocution lue en son nom, hier, par le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, à l’occasion de la célébration de ce double anniversaire dans la wilaya de Timimoun, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune affirmé, que l’Algérie poursuivra ses efforts pour augmenter ses capacités de production des hydrocarbures, à travers un plan d’investissement ambitieux qui permettra d’augmenter la production primaire d’hydrocarbures en Algérie, de l’ordre de 2% annuellement, durant la période allant de 2023 à 2027, pour atteindre environ 209 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) à l’horizon 2027.

Le président a précisé que “l’Algérie poursuivra ses investissements pour la découverte de nouveaux champs et l’amélioration des champs existants, en sus de l’intensification des efforts en vue d’accélérer la cadence de mise en œuvre du programme de valorisation des hydrocarbures. Ce programme, a-t-il ajouté, vise à conférer une nouvelle dynamique au domaine de la pétrochimie, et ce dans le cadre de la concrétisation de son engagement à encourager la production et l’exportation de l’énergie, à travers l’intensification de la production des énergies fossiles.

L’importance du 7e Sommet du GECF

Abdelmadjid Tebboune, a affirmé qu’il comptait sur le Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), prévu à Alger du 29 février au 2 mars, pour voir se développer une exploitation optimale de cette ressource.

“Nous comptons sur la tenue du 7e Sommet du GECF à Alger pour le développement d’une exploitation optimale de cette ressource”, a-t-il déclaré.

Et de souligner que l’Algérie “s’est engagée à accompagner le processus de transition énergétique réussi et à se positionner en tant qu’acteur clé dans la production de l’électricité, l’intensification du reboisement et la biodiversité”.

La création de l’UGTA, étape cruciale dans la lutte du peuple algérien

Le chef de l’Etat a rappelé que la création de l’UGTA, le 24 février 1956, “a été une étape cruciale dans l’histoire de la lutte du peuple algérien et de son ralliement aux objectifs de la Glorieuse guerre de libération pour le recouvrement de sa liberté”. “Le militantisme et les sacrifices des travailleurs algériens demeureront à travers les générations successives comme une source d’inspiration et un exemple de la contribution de l’école syndicale à la formation du Mouvement national et de son rôle décisif dans le processus d’édification et de promotion et de développement de la production nationale”, a souligné le président de la République. le président a affirmé avoir accordé un intérêt particulier à la réunion des meilleures conditions au profit des travailleurs pour leur permettre de s’acquitter au mieux de leurs devoirs professionnels et améliorer leurs conditions sociales en continuant à mettre l’accent sur la consécration du caractère social de l’Etat et l’engagement en faveur de la Justice sociale.

Appel au maintien de l’unité des rangs

Le président a appelé au maintien de l’unité des rangs dans un monde instable et en perpétuelle mutation, aux niveaux régional et international, afin de faire face aux tentatives hostiles ciblant le pays.

L’Algérie, a –t-il dit, “connaît une profonde mutation à tous les niveaux et avance à pas sûrs vers l’édification d’une économie forte et diversifiée après les réformes globales ayant permis d’asseoir un nouveau système garantissant la liberté d’initiative, réunissant les meilleures conditions d’investissement et consacrant les principes de transparence et d’égalité entre les opérateurs économiques”.

Synthèse : Abir N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Corruption : marché suspect entre Mobilis et un consortium algéro-étranger

•             Trois individus placés en détention et quatre autres sous contrôle judiciaire Le juge d’instruction …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *