Accueil / Conjoncture / Tebboune face à la presse : le président réaffirme ses engagements

Tebboune face à la presse : le président réaffirme ses engagements

Le chef de l’Etat a réaffirmé son engagement à défendre la classe moyenne présentée comme la « base stabilisatrice » du pays, assurant que l’Etat s’emploie à satisfaire les revendications de ses citoyens avec ses propres moyens.

Le président de la république, Abdelmadjid Tebboune a affirmé, lors de sa rencontre périodique avec la presse diffusée dans la soirée de samedi à dimanche, que environ 75% de ses 54 engagements pris devant le peuple avant son arrivée au Palais d’El Mouradia, avaient été réalisés sur le terrain, en attendant la concrétisation des engagements restants. Mieux encore, le chef de l’Etat a réaffirmé son engagement à défendre la classe moyenne présentée comme la « base stabilisatrice » du pays, assurant que l’Etat s’emploie à satisfaire les revendications de ses citoyens avec ses propres moyens.

« Nous prenons en considération nos problèmes et nous œuvrons à les résoudre avec nos propres moyens », a-t-il soutenu, avant d’asséner : « les oiseaux de mauvais augure qui vouent une haine à l’Algérie prédisaient une explosion de la situation en Algérie en raison du dossier du logement et du problème du chômage, mais la situation a explosé chez eux tandis que notre pays reste stable ».

Sur le volet social toujours, le Président s’est montré satisfait des mesures prises pour protéger le pouvoir d’achat des Algériens quoiqu’il les trouve « insuffisantes ». Aussi, il a réitéré son engagement à ce que l’augmentation des salaires atteigne un taux de « 47% à 50% d’ici 2024 ». 

Pour ce qui est des projets de réalisation de logements se poursuivront, le chef de l’Etat rassure et affirme que le logement restera une priorité pour l’Etat.

Abordant les projets en cours dans le domaine de l’hydraulique, le chef de l’Etat a fait montre d’une grande satisfaction. Il a assuré que les stations de dessalement en cours de réalisation au niveau de cinq (5) wilayas permettront de produire 1,4 Mds M3, l’objectif étant de revoir à la hausse les capacités de production à 2,5 Mds M3 d’eau dessalée, pour mettre fin au stress hydrique. Selon lui, ces stations de dessalement de l’eau de mer sont à même d’assurer un approvisionnement régulier en eau potable pendant au moins 15 ans sans perturbation, affirmant l’approvisionnement en eau potable figurait « en tête des priorités » des pouvoirs publics. 

Parlant de la régulation de l’économie algérienne, le président Tebboune de la République a annoncé la création prochaine du Haut-Commissariat à la numérisation, placé sous la tutelle de la Présidence de la République. La numérisation complète de l’économie permettrait de fournir toutes les données nécessaires à la prise de décision, a-t-il expliqué, avant d’ajouter que le recours à la numérisation offrira une vision plus précise sur les capacités de l’économie nationale.

Le président n’a pas manqué de décocher des flèches à l’endroit de la Issaba qui, accuse-t-il, font dans la spéculation sur les prix des produits alimentaires, portant ainsi atteinte au pouvoir d’achat des citoyens, et tente de semer l’anarchie au sein de la société. «Les résidus de la Issaba disposent, aujourd’hui, de fonds colossaux et ont même tenté d’acheter les consciences », a-t-il dénoncé, avant d’ajouter : «je n’exclus pas que certaines personnes sont soutenues par des membres de cette Issaba, qui cherchent à semer l’anarchie et l’instabilité dans le pays, en spéculant sur les prix des produits alimentaires et en portant atteinte au pouvoir d’achat des citoyens ».

Ne s’arrêtant pas là, le président Tebboune a dénoncé d’autres tentatives de déstabilisation du pays comme les derniers incendies meurtriers enregistrés dans le centre et l’est du pays qui, selon, sont un « acte criminel ».

Aussi, le président n’a pas manqué d’appeler les Algériens à défendre l’unité nationale, mettant en garde contre “les oiseaux de mauvais augure” qui vouent une haine à l’Algérie et qui prédisaient une explosion de la situation en Algérie. Il a aussi appelé à renforcer le front interne, indiquant qu’il soutenait toute initiative dans ce sens, à condition que le dénominateur commun soit « l’unité nationale et la Déclaration du 1er Novembre qui appelle à l’édification d’un Etat démocratique et social ».

Ali Chikhi

A propos LA NATION

Voir Aussi

Grand sud Algérien : 12 Syriens et deux Algériens retrouvés morts

Les autorités algériennes ont découvert, ces derniers jours, les corps de 12 Syriens et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *