Accueil / Economie / Sonatrach : les exportations ont atteint 60 milliards de dollars en 2022

Sonatrach : les exportations ont atteint 60 milliards de dollars en 2022

Boostées par la hausse des cours de l’or noir et du gaz, les exportations de la compagnie nationale des hydrocarbures (Sonatrach), ont connu, l’année dernière (2022), une hausse conséquente comparée à l’année 2021.

Selon un bilan de la compagnie rendu publique dimanche, les exportations de gaz et de pétrole par Sonatrach ont atteint 60 milliards de dollars, lit-on dans le bilan.

La hausse est substantielle par rapport à 2021 où le groupe pétrolier et gazier algérien avait réalisé un chiffre d’affaires à l’export de 35,4 milliards de dollars.

Ce chiffre représentait déjà 75% de hausse par rapport à 2020.

Pendant 2022, la moyenne du prix du baril était de 102 dollars (109 dollars pendant les 9 premiers mois de l’année selon la dernière note de conjoncture de la Banque d’Algérie).

S’agissant de la production de Sonatrach, elle s’est élevée en 2022 à 189,6 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP), en augmentation de 2% par rapport à 2021 où Sonatrach avait produit 185,2 millions TEP.

Le bilan fait état par ailleurs de 5,5 milliards de dollars d’investissements réalisés en 2022.

En février de la même année, le président de la République Abdelmadjid Tebboune avait annoncé des investissements de 39 milliards de dollars sur quatre ans dans le secteur énergétique.

En termes d’exploration, 15 nouvelles découvertes ont été réalisées en 2022, les plus importantes étant celles de gaz dans le périmètre In Amenas 2 (débits de 300 000 et de 213 000 mètres cubes/jour), la découverte de pétrole et de gaz à Berine en partenariat avec l’Italien ENI (1300 barils de pétrole et 51 000 M3 de gaz/jour).

A Hassi R’mel, de nouveaux champs de gaz ont été découverts, avec des réserves de 100 à 340 milliards de mètres cubes. Des découvertes ont faites également à Taghit et Adrar, dans le sud algérien.

Sous l’égide de la loi de 2019 sur les hydrocarbures, trois contrats de partage de la production ont été signés par Sonatrach en 2022.

Le premier avec ENI, le deuxième avec Sinopec et le troisième avec les compagnies ENI, Occidental et Total Énergies.

A travers ces trois contrats, Sonatrach vise à mobiliser un total de 6 milliards de dollars pour le développement des champs concernés.

La conclusion de ces contrats démontre l’attractivité de la loi de 2019 et les efforts de l’État pour améliorer le climat des affaires, écrit Sonatrach dans son bilan.

Concernant le transport par canalisations, les 21 000 kilomètres de canalisations de Sonatrach ont transporté 237,2 millions TEP (154,3 millions TEP pour le réseau nord et 82,9 millions TEP pour le réseau sud).

En matière de liquéfaction et séparation, les usines de la compagnie algérienne ont produit 8,3 millions de tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL) et 22,8 millions de gaz naturel liquéfié (GNL).

Les raffineries de Sonatrach ont aussi produit 29,1 millions de tonnes de produits pétroliers, dont 14 millions de tonnes de carburants, couvrant la totalité des besoins de l’Algérie.

Aucune quantité de ces produits n’a été importée en 2022.

Concernant les livraisons aux clients étrangers, Sonatrach souligne qu’elle était en 2022 le premier fournisseur de gaz de l’Italie et le deuxième fournisseur de l’Espagne.

Elle était aussi le deuxième fournisseur de la Turquie et de la Grèce en GNL.

En 2022, plusieurs contrats ont été signés avec les principaux clients, notamment ENI et ENEL (Italie), Naturgy (Espagne), Depa (Grèce), Engie (France), Geoplin (Slovénie).

Les accords portaient sur la vente de gaz, la prorogation de contrats ou l’augmentation des livraisons.

Pendant la même année, souligne Sonatrach, les tarifs des contrats de long terme ont été révisés pour les adapter aux prix du marché.

En termes de ressources humaines, Sonatrach comptait 55 361 travailleurs permanents en 2022, dont 9104 femmes.

La proportion de l’élément féminin parmi les équipes de Sonatrach a augmenté de 22% pendant la même année, précise le bilan.

Synthèse : Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

En dépit de 19.000 entreprises de recyclage : les ordures demeurent invincibles

Le nombre d’opérateurs spécialisés dans le traitement et le recyclage des déchets a dépassé les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *