Accueil / Economie / SAFEX : ouverture de la 18e édition du Salon international de la pharmacie en Algérie

SAFEX : ouverture de la 18e édition du Salon international de la pharmacie en Algérie

La 18ème édition du Salon international de la pharmacie en Algérie (Siphal 2024) a été ouverte mercredi au Palais des expositions d’Alger, avec la participation de plus de 170 exposants, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. Cette manifestation qui offre une plateforme d’exposition sur une superficie de 15.000 m2, réunit des représentants d’institutions publiques, des leaders de l’industrie pharmaceutique ainsi que des organisations professionnelles du secteur de la pharmacie et de la santé.

Placé sous le patronage du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique et le ministre de la Santé, le salon qui devra se poursuivre jusqu’au 17 février courant, se focalise sur le thème des “enjeux de l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne”, a précisé la même source. L’objectif de ce salon est de faciliter les échanges et le partage d’expériences sur les questions liées à l’internationalisation de l’industrie pharmaceutique algérienne. “Cette internationalisation englobe non seulement l’exportation des produits pharmaceutiques algériens, mais également la promotion de collaborations avec des acteurs internationaux, l’accès à de nouveaux marchés et l’adoption des meilleures pratiques mondiales”, a expliqué la même source.

Lors de la cérémonie d’ouverture du salon, le directeur du Siphal, Yacine Louber, a souligné l’importance de cet événement en tant que “salon citoyen”, visant à prolonger les efforts déployés par les autorités compétentes, tant pour promouvoir le modèle singulier algérien à l’échelle régionale et continentale que pour soutenir les initiatives d’exportation des opérateurs locaux vers de nouveaux marchés. Les organisateurs indiquent également qu’au cours des quatre jours du programme, des thèmes “cruciaux” seront abordés en vue “d’offrir une compréhension approfondie des enjeux actuels et des opportunités émergentes dans le secteur de l’industrie pharmaceutique en Algérie”.

 Ainsi, l’état des exportations pharmaceutiques sera examiné, accompagné d’une évaluation des situations actuelles et des recommandations stratégiques, est-il souligné. Aussi, la pharmacovigilance en Algérie sera l’un des points centraux pour “souligner l’importance de la surveillance des médicaments afin d’assurer la sécurité des patients”, poursuit la même source. Les experts nationaux et internationaux exploreront également des questions en lien avec “le rôle essentiel de la Cnas en tant qu’acteur incontournable dans la prise en charge sociale des citoyens, les études en bioéquivalence, l’intérêt et les contraintes de l’internalisation des activités de recherche et développement, ainsi que la stratégie d’internationalisation du marché des dispositifs médicaux en Algérie”, selon le communiqué.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Campagne contre l’insuline locale : Ali Aoun hausse le ton

Les auteurs de cette campagne sont bien connus et ce sont eux qui veulent voir …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *