Accueil / International / Prolongation de la trêve humanitaire entre le Hamas et Israël

Prolongation de la trêve humanitaire entre le Hamas et Israël

La trêve entre l’entité sioniste et le Hamas, qui a permis l’échange de prisonniers et une aide d’urgence vitale dans la bande de Gaza, est prolongée de deux jours, a annoncé aujourd’hui le Qatar. Le Hamas confirme l’information. Cette trêve devait s’arrêter aujourd’hui à l’aube, selon le premier accord ; la voilà étendue pour 48 heures, soit jusqu’au jeudi 30 novembre au matin.

Le Hamas a confirmé la prolongation de la trêve. « Un accord a été conclu avec les frères du Qatar et de l’Égypte pour prolonger la trêve humanitaire temporaire de deux jours, avec les mêmes conditions que lors de la trêve précédente », a déclaré un responsable du Hamas joint au téléphone par Reuters.

Selon différentes sources, les deux parties ont cherché à prolonger cette trêve encore de quelques jours. Une source égyptienne a déclaré à l’AFP que les deux parties travaillent sur les détails d’une prolongation. « Israël insiste pour renouveler la trêve jour après jour », alors que les médiateurs étrangers – Qatar, États-Unis et Égypte – proposent une pause dans les combats de « plusieurs jours».

Le Qatar, l’Égypte, les États-Unis, l’Union européenne et l’Espagne s’efforcent de prolonger le cessez-le-feu temporaire entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, a déclaré lundi le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne, rapporte Reuters. Après avoir appelé à un cessez-le-feu durable pour éviter une augmentation du nombre de victimes civiles, Riyad Al-Maliki a déclaré que la trêve actuelle pourrait être prolongée d’ « un, deux, trois jours », mais a ajouté que personne ne savait pour combien de temps.

Alors que plusieurs pays, organisations humanitaires et personnalités à travers le monde appellent à transformer la trêve à un arrêt durable de cessez-le feu, le principal souci des sionistes est la libération des prisonnier par Hamas. 

L’U E appelle à une trêve “durable”

Le chef de la diplomatie de l’Union européenne(UE), Josep Borrell, a appelé, hier, à une prolongation de la trêve dans la bande de Ghaza, afin qu’elle devienne “durable” et permette d’avancer vers “une solution politique” au conflit.

“Cette trêve, qui est un “premier pas important”, doit “être prolongée” et “devenir durable pour permettre d’œuvrer à une solution politique”, a-t-il dit au début d’une réunion à Barcelone de l’Union pour la Méditerranée, forum regroupant les pays européens et du bassin méditerranéen.

“Une solution politique qui puisse nous permettre de briser le cycle de la violence, une bonne fois pour toutes”, a ajouté le haut diplomate, avant de souligner qu'”il n’y aura pas de paix ni de sécurité dans la région sans Etat palestinien”.

R.I

A propos LA NATION

Voir Aussi

Elections législatives en France : le Rassemblement national arrive en tête du premier tour avec prés de 34% des voix

Le Rassemblement national arrive en tête du premier tour des élections législatives ce dimanche 30 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *