Accueil / Economie / Production de pétrole : nouvelle prolongation des réductions décidée par l’OPEP+

Production de pétrole : nouvelle prolongation des réductions décidée par l’OPEP+

A l’issue des discussions, d’une réunion de coordination, tenue à Riyadh aujourd’hui, réunissant les pays de l’OPEP+ effectuant volontairement des baisses additionnelles de leur production, les ministres en charge du pétrole de l’Algérie, de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de l’Irak, du Kazakhstan, du Koweït, d’Oman et de la Russie ont décidé de poursuivre les réductions volontaires de production jusqu’à la fin 2025, annonce le ministère.

A Ryadh, Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a participé hier par visioconférence, aux travaux de la 188e réunion de la Conférence de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP), de la 54e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) et de la 37e réunion ministérielle OPEP et non-OPEP (OPEP+), indique un communiqué du ministère.

Lors de ces réunions, les ministres en charge du pétrole et les représentants des pays signataires de la Déclaration de Coopération, OPEP+, ont “échangé des points de vue sur la situation actuelle du marché pétrolier international et ses perspectives d’évolution à court terme”, explique la même source.

La conjoncture économique mondiale demeure “incertaine” quant à son évolution à court terme, en raison notamment d’une “croissance stagnante dans les pays industrialisés et d’une croissance économique modérée dans de nombreux pays émergents”, a fait savoir le communiqué.

Alors que la demande mondiale de pétrole montre des signes de ralentissement en raison des incertitudes pesant sur la croissance économique dans plusieurs régions, “le marché pétrolier reste largement bien approvisionné”, a-t-on ajouté.

A l’issue des discussions, “il est apparu clairement que les décisions prises, collectivement et individuellement, pour ajuster la production des pays de l’OPEP+ au cours des dernières années ont été bénéfiques, démontrant leur efficacité pour atteindre l’équilibre et la stabilité du marché”, affirme le ministère.

En marge des réunions de l’OPEP+, le ministre algérien de l’énergie M. Arkab s’est entretenu avec le ministre saoudien de l’Energie, le Prince Abdulaziz Bin Salman, afin de discuter “des moyens de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays dans le secteur de l’énergie, notamment en matière d’échange d’expériences et de promotion des investissements”, a-t-on expliqué.

M. Arkab a également eu des discussions sur des questions d’intérêt commun avec plusieurs ministres présents à Riaydh, dont les vice-premiers ministres russe et irakien, ainsi que les ministres en charge du pétrole du Kazakhstan et du Koweit.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *