Accueil / International / Premier tour des législatives en France : l’extrême droite en tête

Premier tour des législatives en France : l’extrême droite en tête

Avec 33,1 % des votes exprimés, le Rassemblement national et ses alliés (UXD, l’Union de l’extrême droite) sont arrivés très largement en tête du premier tour des élections législatives anticipées, dimanche 30 juin, devant le Nouveau Front populaire (28 %) et la coalition du camp présidentiel regroupée sous la bannière Ensemble (20 %), selon les chiffres définitifs du ministère de l’Intérieur.

À gauche, un front républicain se forme pour faire barrage, coûte que coûte, à l’extrême droite pour le second tour, tandis que les macronistes peinent à parler d’une même voix.

Jordan Bardella, président du R.N s’est dit “prêt à débattre avec Jean-Luc Mélenchon”, sans Gabriel Attal, car il considère qu’il n’y a plus que “deux choix” pour les Français, “l’extrême gauche au pouvoir” ou “l’Union nationale”. Si Jean-Luc Mélenchon s’est dit d’accord sur un débat entre les deux formations, il a écarté sa propre participation, renvoyant vers les dirigeants de LFI.

67,5 %, taux de participation le plus élevé depuis 1997

Ces élections ont été marquées par une forte participation électorale, estimée à 67,5 %, la plus élevée depuis 1997. Une participation qui, selon plusieurs experts, a profité aux trois blocs sans véritable distinction.

“Ceux qui ont des affinités politiques se sont mobilisés autour de leurs camps dans des proportions similaires”, relève ainsi, Adelaïde Zulfikarpasic, directrice générale de BVA, auprès de l’AFP.

“Ça veut dire que la théorie d’une armée de réserve d’abstentionnistes de gauche était fausse. La gauche n’avait pas d’armée de réserve, elle est au taquet à 30 %. Le pays est à droite actuellement”, pense quant à lui le politologue Luc Rouban (Sciences Po, CEVIPOF).

“L’offre politique était tellement réduite cette fois-ci qu’il y a très peu de réserves de voix. Toutes les forces étaient présentes”, juge Martial Foucault (Sciences Po, CEVIPOF).

Macron appelle à un “large rassemblement” au second tour face à l’extrême droite

Le président français Emmanuel Macron a appelé dimanche à un “large rassemblement démocrate et républicain” au second tour des élections législatives en France face au parti d’extrême droite Rassemblement national (RN), arrivé largement en tête au premier tour de ce scrutin.

“La participation élevée au premier tour (…) témoigne de l’importance de ce vote pour tous nos compatriotes et de la volonté de clarifier la situation politique”, a-t-il dit dans une déclaration écrite.

“Face au Rassemblement national, l’heure est à un large rassemblement clairement démocrate et républicain pour le second tour”, a-t-il ajouté.

R.I

A propos LA NATION

Voir Aussi

Ghaza : Haniyeh de nouveau endeuillé

Dix membres de la famille du chef du bureau politique du Hamas, Ismaël Haniyeh, dont …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *