Accueil / Economie / Permanence durant Aïd El Fitr : la mise en garde de l’ANCA

Permanence durant Aïd El Fitr : la mise en garde de l’ANCA

L’Association des commerçants et artisans (ANCA) présidée par Hadj Tahar Boulenouar a menacé les commerçants qui n’observeront pas la permanence durant la fête de l’Aïd El Fitr de sanctions allant de la fermeture temporaire à une amende pouvant atteindre 200 000 DA.

L’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA)  a appelé tous les commerçants et opérateurs économiques inscrits sur les listes de la permanence à y adhérer pour assurer le service public, soulignant que toute violation de ce sujet exposera son auteur à des sanctions. L’ANCA a expliqué, dans un communiqué rendu public hier, cette directive est venue en application des dispositions de l’article 8 de la loi n° 13-06 du 31 juillet 2013 modifiant et complétant la loi n° 04-08 du 14 août 2004 relative aux conditions d’exercice des activités commerciales et afin de gagner la confiance des consommateurs et d’assurer le service public mais d’éviter des sanctions allant de la fermeture temporaire à une amende pouvant atteindre 200 000 DA.

L’association présidée par Hadj Tahar Boulenouar a confirmé que le nombre de professionnels enregistrés par le ministère du Commerce dépasse les 50 000 opérateurs dans toutes les communes du pays, représentant plusieurs activités productives, commerciales et de services. Selon elle, leur nombre est suffisant pour répondre à la demande et assurer le service pendant les jours de l’Aïd, en prévoyant la poursuite du service de plus de 10 000 opérateurs bénévoles.

D’autre part, l’ANCA a alerté les propriétaires de taxis et d’autobus transportant des passagers que les stations de transport terrestre resteront ouvertes pendant toute la durée de l’Aïd, les appelant à respecter le code de la route et à éviter les infractions pouvant entraîner des décès.

Il convient de noter que les services de la wilaya  d’Alger ont pris un ensemble de mesures visant à assurer la continuité des services publics au profit des citoyens lors de la prochaine fête de l’Aïd al-Fitr.

Le directeur du commerce et de la promotion des exportations de la wilaya d’Alger, Abdelouahab Harkas, a révélé que 4.068 opérateurs économiques et commerçants étaient déployés pour assurer l’approvisionnement régulier en produits de grande consommation à cette occasion. Selon lui, le nombre de commerçants accrédités et autorisés à travailler les jours de l’Aïd constitue 60% du nombre total de commerçants et opérateurs économiques enregistrés dans la wilaya d’Alger, qui sont au nombre de 6.725.

Ce nombre comprend 538 boulangeries sur les 659 que compte la capitale, en plus de 1 782 magasins vendant de la nourriture, des légumes et des fruits, et 1 734 établissements tels que les cafés, les salons de thé, les restaurants, les fast-foods et les stations-service, ainsi que 8 moulins et 6 usines de lait.

Pour voir dans quelle mesure ces commerçants respectent l’horaire établi pour leurs quarts de travail les jours de l’Aïd, 82 équipes affiliées à la Direction du Commerce ont été déployées, dont pas moins de 164 assistants issus de diverses branches de la répression des fraudes et des enquêtes économiques.

Quant au domaine des transports, le chef du département de la Direction des transports et de la circulation de la wilaya d’Alger, Hocine Amrane, a expliqué que le système de permanence sera mis en œuvre à travers l’exploitation de 455 bus répartis sur 237 lignes, sans compter les transporteurs privés non inclus dans la liste de permanence et qui peuvent utiliser leurs lignes à cette occasion, en plus des taxis à travers les différentes communes de la wilaya.

Pas moins de 46 agents, déployés dans les 19 gares de transport de voyageurs exploitées par la Société de gestion du trafic et des transports urbains, seront chargés de contrôler et d’inspecter l’étendue de la mise en œuvre des instructions et directives relatives à la circulation des citoyens, de contrôler l’étendue du respect des mesures d’hygiène dans les gares, arrêts de bus et transports publics sur tout le territoire de la wilaya.

Dans le domaine de la santé, et afin d’offrir tous les services de santé nécessaires aux citoyens à cette occasion, le directeur de la santé et de la population de la wilaya d’Alger, Lahli Lahlali, a confirmé avoir renforcé les différents hôpitaux et cliniques, notant que plus de 67 pharmacies avaient été mobilisées pour fournir des médicaments et du matériel médical.

Amel.B

A propos LA NATION

Voir Aussi

Industrie pharmaceutique : le volumes des exportations de médicaments en 2024 attendu en forte hausse

Les exportations de médicaments devraient atteindre 80 millions de dollars à la fin de l’année …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *