Accueil / National / Monoxyde de carbone : 45 personnes décédées depuis le début 2024

Monoxyde de carbone : 45 personnes décédées depuis le début 2024

Le sous-directeur de l’information et statistiques à la Direction générale de la protection civile, le commandant Nasim Barnaoui, a révélé, ce dimanche lors de l’émission ‘’l’invité de la matinale’’ de la chaîne 2 de la radio nationale, que 45 décès par intoxication au monoxyde de carbone avaient été enregistrés depuis le début de cette année, avec le début de l’opération d’installation de dispositifs de détection de cette substance toxique à au niveau des ménages par mesure de précaution pour éviter davantage de cas d’étouffement. Il a ajouté que le dernier incident enregistré par les services de la protection civile était celui du samedi 2 mars avec la mort de quatre personnes d’une même famille au centre de la ville de Tizi Ouzou suite à une intoxication au monoxyde de carbone qui s’est échappé  de la cheminée de leur maison familiale.

Le commandant Bernaoui a fait part de  la mise en état d’alerte des équipes de soutien et d’intervention en raison des récentes perturbations  météorologiques observées dans diverses wilayas du pays, qui ont conduit à l’enregistrement de plus de 3 300 interventions par jour, notamment dans les régions de l’Est, que ce soit dans les habitations des citoyens ou dans les établissements publics qui ont enregistré une accumulation importante d’eau de pluie. Il a assuré que les citoyens qui se rendent dans les zones montagneuses doivent attendre une amélioration des conditions météorologiques pour ne pas être confrontés à la difficulté de déplacement dans les sentiers montagneux accidentés et éviter le phénomène de fermeture de routes, des embouteillages et des routes glissantes.

L’invité de la radio a exprimé le grand intérêt qu’accordent  les services de protection civile aux sans-abri dans les régions froides, en intensifiant leurs efforts sur le terrain, en coordination avec les directions des activités sociales à travers le pays, en mettant en place des centres d’accueil et d’hébergement qui offrent des chambres chaudes et des dîners chauds. Il a, en outre,  indiqué que les services de la protection civile s’efforcent de développer et de moderniser leurs services grâce à l’utilisation opérationnelle des technologies numériques afin de fournir aux citoyens une information précise sur les dangers majeurs, qu’ils soient liés aux incendies ou aux inondations, dans le but de les réduire et éviter davantage pertes.

Dans le même contexte, le commandant Bernaoui a fait part de l’intention des autorités de programmer prochainement quatre cours de formation au profit des citoyens dans le domaine des premiers secours. D’une durée de deux heures par jour, le premier cours s’étalera sur 21 jours pour permettre aux citoyens de recevoir une formation et des informations en matière de sauvetage et d’extinction d’incendie. En prévision de la saison estivale, il a indiqué que 25 hélicoptères supplémentaires de lutte contre les incendies seront déployés, par la Protection Civile et l’Armée Nationale Populaire, pour éteindre d’éventuels incendies dans les zones boisées.

Bab. T

A propos LA NATION

Voir Aussi

Agroalimentaire : 650 exposants attendus au salon “Djazagro” du 22 au 25 avril

Ce grand rendez-vous économique devrait accueillir plus de 23.000 visiteurs dont un nombre important de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *