Accueil / Economie / Le prix du Brent se hisse à plus de 42 dollars le baril

Le prix du Brent se hisse à plus de 42 dollars le baril

L’Or noir prend des couleurs
Les prix du étrole prennent du couleur, même s’ils restent loin de faire le compte des pays exportateurs. Soutenu par la décision de l’Opep + de maitenir la réduction de la production pour les mois de mais et juin
Ainsi, hier, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 42,71 dollars à Londres, en hausse de 0,97% par rapport à la clôturede vendredi.A New York, le baril américain de WTI pour le mois de juillet gagnait 0,78%, à 39,86 dollars.
Dans les bourses européennes, les cours des deux références mondiales de brut poursuivent leur rebond, le baril de Brent a grimpé de 1,16% passant à 42,79 dollars quand celui de WTI avance de 1,01% à 39,95 dollars, et reviennent à leur niveau de début mars, avant que les cours ne s’effondrent faute d’un accord russo-saoudien.
C’était le même cas pour les marchés boursiers asiatiques, les prix du pétrole ont aussi repris après la décision de la réunion de l’OPEP+, à l’ouverture des marchés, le prix du baril de brut américain WTI prenait 0,99% à 39,94 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord montait de 1,32% à 42,86 dollars.
Pour rappel,  les membres de l’Opep, actuellement sous la présidence de l’Algérie,  et leurs alliés, dont la Russie, se sont accordés samedi pour prolonger en juillet la réduction historique de production à laquelle ils s’astreignent depuis le 1er mai. Face à la chute brutale de la demande et des prix du brut, les membres de l’organisation et leurs partenaires s’étaient engagés le 12 avril à une réduction historique de leur production de 9,7 millions de barils par jour (mbj) pour les mois de mai et de juin, qui devait passer à 7,7 mbj à compter du 1er juillet.
Elle sera finalement de 9,6 mbj pour le mois de juillet, la légère différence s’expliquant par la position du Mexique qui refuse de se plier à l’effort du groupe.
Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Raffinage du pétrole brut : une augmentation de la production de 3,5 millions de tonnes en additionnel

Le programme de réhabilitation des raffineries est toujours en cours, alors que dans sa partie …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *