Accueil / Conjoncture / L’année scolaire suspendue à l’arbitrage du conseil des ministres

L’année scolaire suspendue à l’arbitrage du conseil des ministres

C’est aujourd’hui que le conseil des ministres tranchera sur le sort de l’année scolaire 2020, perturbée par la propagation du Coronavirus. Ainsi, le sort de plus 9 millions de millions d’élèves se  trouve suspendu à l’arbitrage du président de la république. Si le passage des classes, ne devrait pas poser problèmes, les examens de fin d’année, en revanche, restent sujets à discussions. Il s’agit du Baccalaureat, du BEM et du cinquième (ces deux derniers donnent accès aux collèges et lycées).  Pour la majorité des intervenants, syndicats du secteur et parents d’élèves, la fin de l’année scolaire est, désormais, un fait accompli. Le ministre de l’éducation n’est pas lui-même pas loin de cette position. Quoi que cela ne signifierait pas, pour lui, la perte de l’année scolaire. Lors de ses différentes interventions, il a martelé qu’il n’y aura pas d’année blanche. C’est, aussi, la position du président de la république.

Reste la question des examens. Un consensus semble être réuni autour de la formule du passage selon les résultats des deux premiers trimestres concernant les deux examens du cinquième et du BEM. Quand au baccalauréat, aucun intervenant ne s’est prononcé pour son annulation. La solution, selon les plupart des parties, est de le reporter au maximum au mois de septembre.

C’est dans le but de trancher la question des examens de fin d’année et de l’année scolaire en générale qu’interviendra aujourd’hui cette réunion exceptionnelle du conseil des ministres. Le président de la république aura à y décider l’ultime  arbitrage.

“Le Conseil des ministres tiendra dimanche matin le 10 mai 2020 (aujourd’hui) une réunion exceptionnelle sous la présidence de M. Abdelmadjid Tebboune, Président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale”, précise le communiqué. Outre la question de l’année scolaire, cette réunion sera consacrée à la poursuite de l’étude et l’adoption du projet de la loi de finances complémentaire (LFC) de l’année 2020. La question du redémarrage de l’économie, le déconfinement et l’évolution de la situation épidémiologique en Algérie seront, eux aussi, au menu.

Ha. Sa

DIRECT (Coronavirus) : suivez l’essentiel de l’information nationale et internationale en temps réel :ici

A propos LA NATION

Voir Aussi

Grand sud Algérien : 12 Syriens et deux Algériens retrouvés morts

Les autorités algériennes ont découvert, ces derniers jours, les corps de 12 Syriens et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *