Accueil / En vrac / La Coopération ALGERO-FRANCAISE : est-ce la bonne formule ?

La Coopération ALGERO-FRANCAISE : est-ce la bonne formule ?

Les relations économiques algérofrançaises n’arrivent pas à trouver le chemin de leur développement, malgré les annonces répétées depuis plusieurs décennies et avec des qualificatifs très pompeux : relations stratégiques, partenariat d’exception, axe Alger-Paris, mais en réalité ce sont des relations des plus ordinaires et souvent en dents de scie, selon la conjoncture….

En effet, depuis la visite de François Mitterrand en 1983, et l’accord sur le prix du gaz (qualifiée de prix politique du gaz), on n’a pas cessé de gloser sur les relations entre l’Algérie et la France. L’épisode Chirac a aussi apporté sa couleur et sa marque. Aujourd’hui le contexte a complètement changé et les données aussi. La guerre en Ukraine, la crise au Sahel, la contestation antifrançaise au sahel et du franc CFA sont de nature à revoir le monde des relations économiques autrement.

Des recompositions sont en cours ; c’’est peut être le moment de reconstruire les relations économiques algérofrançaises sur de nouvelles bases, plus économiques et plus pragmatiques pour l’intérêt de tous. D’aucuns se posaient les questions sur le programme de la visite : La part réservée à l’économique est réduite à sa plus simple expression, alors que la mémoire, l’histoire, le cultuel, le culturel ont pris la part de lion. La signature d’un Accord de Coopération renouvelé, qui a été ajouté au programme officiel, va, peut-être, impulser la dynamique selon une approche pragmatique et loin des projecteurs.

Le qualificatif utilisé : « Accord de Coopération Renouvelé » prêche le réalisme et le concret, loin des grandes formules qui n’ont pas réussi à ce jour. 

Anouar El Andaloussi

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Annouar El Andaloussi : Hamas met l’économie d’Israël à genou

Ghaza mérite plus qu’une chronique dans un journal économique. Nous ne disposons pas de données …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *