Accueil / International / Kim Jong-un est «vivant et en bonne santé»

Kim Jong-un est «vivant et en bonne santé»

Selon Séoul, le conseiller spécial à la sécurité nationale du Président sud-coréen Moon Jae-in a indiqué que le leader nord-coréen séjournait depuis le 13 avril à Wonsan, une station balnéaire de l’est de la Corée du Nord. «Aucune action suspecte n’a jusqu’à présent été détectée», a-t-il affirmé.
Kim Jong-un est «vivant et en bonne santé», a assuré le conseiller spécial à la sécurité nationale du Président sud-coréen Moon Jae-in, minimisant les rumeurs sur des problèmes présumés de santé du leader nord-coréen.
Les nouvelles sur l’état de santé de Kim Jong-un se sont multipliées depuis son absence remarquée aux célébrations du 15 avril. Cette journée est pourtant la plus importante du calendrier politique nord-coréen car tout le pays commémore alors la naissance du fondateur du régime, Kim Il Sung, son grand-père.
«La position de notre gouvernement est ferme», a dit le conseiller Moon Chung-in dimanche à la chaîne de télévision américaine CNN : «Kim Jong-un est vivant et en bonne santé». Le conseiller a ajouté que le leader nord-coréen séjournait depuis le 13 avril à Wonsan, une station balnéaire de l’est de la Corée du Nord. «Aucune action suspecte n’a jusqu’à présent été détectée», a-t-il affirmé.

«Nous n’avons rien pour confirmer ces nouvelles »

  1. Kim n’est plus apparu en public depuis une réunion du bureau politique du parti unique au pouvoir le 11 avril et une tournée d’inspection sur une base aérienne qui avait été évoquée par les médias officiels nord-coréens le 12. Cette absence a donné lieu à la publication de toute une série d’informations sur son état de santé, rapidement relativisées par Séoul.
    «Nous n’avons rien pour confirmer ces nouvelles, » avait affirmé le bureau du Président sud-coréen la semaine dernière.
    Le ministre sud-coréen de l’Unification, Kim Yeon-chul, a souligné hier que cela était toujours le cas.
    Il a dit pouvoir tirer de telles conclusions grâce à un «processus complexe» visant à «recueillir et évaluer des renseignements».

Deux ans après le premier sommet intercoréen

Ces commentaires interviennent deux ans après le premier sommet entre MM. Kim et Moon à Panmunjon, dans la la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule en deux États.
La Corée du Sud a célébré hier cet anniversaire, organisant une cérémonie dans la gare la plus septentrionale de son territoire, pour ainsi souligner son engagement en faveur d’un projet ferroviaire transfrontalier.

DIRECT (Coronavirus) : suivez l’essentiel de l’information nationale et internationale en temps réel :ici

A propos LA NATION

Voir Aussi

Elections législatives en France : le Rassemblement national arrive en tête du premier tour avec prés de 34% des voix

Le Rassemblement national arrive en tête du premier tour des élections législatives ce dimanche 30 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *