Accueil / Economie / Financement du secteur de l’agriculture : vers la levée des contraintes

Financement du secteur de l’agriculture : vers la levée des contraintes

Des discussions “approfondies” ont eu lieu afin de développer des solutions concrètes pour surmonter les contraintes actuelles et libérer le plein potentiel du secteur agricole.

Le ministre des Finances, M. Laaziz Faid, et le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Youcef Cherfa, ont présidé conjointement, dimanche à Alger, une réunion de concertation interministérielle visant à identifier et à lever les obstacles liés à l’exécution et au financement des programmes d’investissement du secteur de l’agriculture, a indiqué un communiqué du ministère des Finances.

Au cours de cette séance de travail collaborative, tenue au siège du ministère des Finances, “les ministres ont examiné de près les défis auxquels est confronté le secteur de l’agriculture, mettant en lumière l’importance stratégique de ce dernier pour notre économie nationale”, a expliqué la même source. Des discussions “approfondies” ont eu lieu afin de développer des solutions concrètes pour surmonter les contraintes actuelles et libérer le plein potentiel du secteur agricole, ajoute-on.

Au cours de cette réunion, M. Faid a réaffirmé “l’engagement de son département à soutenir vigoureusement le secteur de l’agriculture en accompagnant le secteur dans une vision reposant sur le nouveau mode de gouvernance des finances publiques”, mettant en avant “la nécessité de planifier, programmer et diversifier les sources de financement pour assurer une croissance durable du secteur”.

De son côté, M. Cherfa a insisté sur “l’impératif de garantir la sécurité alimentaire du pays”, soulignant “l’importance d’une coopération étroite entre toutes les parties prenantes pour assurer la stabilité du marché et la disponibilité continue des produits alimentaires de base”. Les engagements pris au cours de cette réunion comprennent “des mesures financières ciblées, et des initiatives visant à renforcer la résilience du secteur face aux fluctuations du marché international et aux changements climatiques”, assure le communiqué.

Les ministres ont souligné leur “détermination à créer un environnement propice à la croissance durable de l’agriculture, favorisant ainsi la sécurité alimentaire nationale. Les deux ministres ont exprimé “leur volonté continue de travailler main dans la main avec les acteurs du secteur, pour assurer son développement tout en répondant aux besoins essentiels des citoyens”.

Début décembre 2023 à Adrar, en marge la rencontre nationale sur l’investissement agricole organisée sous le thème “l’agriculture au sud, un atout majeure pour notre sécurité alimentaire”,  le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a signé une convention-cadre avec l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (ABEF), visant à généraliser le financement des investissements agricoles.

Cette convention vise à “définir le cadre général entre le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et l’ABEF, pour généraliser le financement des projets agricoles par les représentants de la place bancaire conformément aux instructions des autorités publiques”, a-t-on précisé dans le document distribué lors de la cérémonie de signature. Les deux parties s’étaient engagées à “coordonner leurs efforts pour atteindre leurs objectifs à travers le renforcement du financement du secteur agricole, la consultation et la coopération entre le secteur agricole et les banques et établissements financiers, en vue de mettre en place des mécanismes de financement encourageant les investissements agricoles, ruraux, forestiers et les industries agroalimentaires”.

Mi-mars 2023, l’ancien Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane avait assuré,  à l’ouverture des travaux du forum sur “La sécurité alimentaire à travers le développement de la production du blé dur en Algérie”, organisé par le Conseil du renouveau économique algérien (CREA), que toutes les banques étaient concernées par le financement de l’investissement agricole, mettant en garde contre tout refus de financement des dossiers des investisseurs agricoles remplissant les conditions exigées.

Synthèse : S. Aït Kaci

A propos LA NATION

Voir Aussi

Transport aérien (saison estivale) : Air Algérie lève le voile sur la promo Osra

La compagnie aérienne nationale «Air Algérie» a levé le voilece lundi sur son offre Baptisée …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *