Accueil / National / Etablissements hospitaliers : la PCH dément l’existence d’une pénurie de médicaments

Etablissements hospitaliers : la PCH dément l’existence d’une pénurie de médicaments

Le Directeur général de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), Samir Ferhat a réfuté aujourd’hui, toute pénurie de médicaments au niveau de son établissement et des différents hôpitaux à travers le pays, assurant que le stock disponible actuellement des différents produits pharmaceutiques «suffira pour les 10 prochains mois». Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan
d’activité de la PCH du premier janvier au 21 septembre 2023, M. Ferhat a déclaré : «nous ne pouvons pas parler de pénurie de médicaments pour un médicament qui ne figure pas dans la nomenclature commerciale de la PCH, ou qui est acquis pour la première fois», a-t-il dit.
L’Etat «ne renoncera jamais à la fourniture de médicaments de base au citoyen y compris les médicaments innovants achetés auprès des meilleures marques », a-t-il assuré. M.Ferhat a rappelé que les efforts consentis «nous ont permis d’acquérir tous les produits pharmaceutiques dont les
médicaments de traitement de cancer et des hémopathies», faisant référence au manque dont ont souffert dernièrement certains hôpitaux spécialisés concernant «le retard de la livraison de 27 médicaments de traitement de cancer sur un total de 123». Soulignant que la PCH «assure les médicaments, uniquement au niveau des hôpitaux», M. Ferhat a précisé que l’établissement «s’emploie à améliorer en permanence sa performance en vue de fournir les produits pharmaceutiques à toutes les structures hospitalières du pays en veillant à garantir la
qualité des médicaments commercialisés».
Présentant le bilan annuel des activités de la PCH, il a fait savoir que les prévisions d’achats à la fin de 2023, atteindront environ «149 milliards DA, soit une augmentation de 43% par rapport à 2022 (104
milliards DA)». Quant aux achats de la PCH par type de médicament, il a indiqué que la PCH
«a acheté des médicaments anti-cancers pour une somme de 44 milliards DA jusqu’au 21 septembre en cours, et 29 milliards DA pour le traitement des hémopathies, sachant que ces deux types de spécialités de médecine représentent un taux de 66% du total des prévisions d’achats».
Pour les ventes de la PCH, elles ont atteint, selon son DG, jusqu’au 21 septembre 2023, «plus de 105 milliards DA, pour atteindre près de 135 milliards DA au terme de l’année en cours ».
Concernant les prévisions des commandes à venir des établissements hospitaliers, M. Ferhat a affirmé que la PCH a procédé au développement de sa méthode commerciale dans le cadre d’un système de numérisation en vue d’assurer plus de rapidité dans la prise en charge des commandes des établissements hospitaliers, l’élargissement du marché local et l’allègement des coûts de distribution, mais aussi pour œuvrer à diminuer les dangers liés aux stocks cumulés.
L’intervenant a révélé «la création de nouvelles annexes de la PCH à Sétif, Ouargla, Tamanrasset,  Laghouat et  Adrar, en sus de celles opérationnelles à Alger,  Annaba, Biskra, Oran et Bechar».

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Réunion du Cemoc à Alger : les états-majors du Sahel anticipent d’éventuels conflits

Les enjeux sécuritaires au Sahel ont fait l’objet ce mardi à Alger, d’une session extraordinaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *