Accueil / National / Essais nucléaires français à Reggane : destruction de l’humain, de la faune et de la flore

Essais nucléaires français à Reggane : destruction de l’humain, de la faune et de la flore

Les essais nucléaires français en Algérie ont provoqué un véritable désastre sanitaire et écologique dans la région de Reggane qui, plus d’un demi-siècle plus tard, continuent de tuer silencieusement l’humain, la faune et la flore.
Le nombre de pathologies liées à l’exposition aux radiations atomiques est anormalement élevé à Reggane. Les cancers de la thyroïde, poumon, sein et les leucémies sont ainsi très répandus en plus des malformations congénitales et des maladies chroniques des voies respiratoires ou urologiques.
La proportion de personnes aveugles ou atteintes de glaucomes est par ailleurs importante. Des dizaines de personnes ont perdu la vue pendant les premières années qui ont suivi les essais et des centaines se sont fait opérer en Algérie ou à l’étranger.

Pendant des années, l’hôpital de Reggane ne désemplissait pas de patients exposés aux rayonnements des différentes Gerboises. Si les consultations totalisaient quelques centaines par an à la fin des années 1980, elles ont été multipliées par dix, vingt ans plus tard. Parmi les malades, on comptait beaucoup de malades mentaux, d’hémiplégiques ou d’hommes et de femmes atteints de lésions cutanées. Certains maux observés dans l’établissement ne sont, dit-on, même pas répertoriés par les manuels de médecine.
Jusqu’à aujourd’hui, les poussières radioactives dissoutes dans les eaux souterraines et dans la flore continuent de présenter un danger pour la santé humaine et animale.
La catastrophe a également touché l’environnement de manière sévère. Elle a ainsi déplacé des dunes de sable et provoqué l’érosion des sols par endroits. Elle a, d’autre part, fait disparaître d’innombrables reptiles et d’oiseaux et provoqué le vieillissement prématuré du cheptel qui s’est mis à mettre bas une progéniture monstrueuse.
La région qui exportait auparavant vers l’Europe des tomates et des dattes a vu ses semences changer d’aspect, ses arbres et ses palmiers devenir stériles. Aujourd’hui, sa production agricole a dramatiquement chuté et ne suffit même pas à nourrir ses habitants.

M.B

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *