Accueil / En vrac / “En vrac” par Madjid Khelassi : Le lamento lyrique de Louisa Hanoune

“En vrac” par Madjid Khelassi : Le lamento lyrique de Louisa Hanoune

Louisa Hanoune cheffe du parti des travailleurs (PT), a annoncé la non-participation de son parti aux législatives anticipées du 12 juin prochain, arguant le fait, que ce n’est pas une revendication populaire, et que les résultats de ces consultations sont connus d’avance.

Réveil brutal d’une longue nuit de subterfuges politiques, ou dessein du bigot se faisant moine à la fin de sa vie ? Madame Hanoune, recordwoman de l’usure des sièges parlementaires (5 mandats) nous la baille belle cette fois-ci !

«Les résultats sont connus d’avance», a dit Mme Hanoune…Comme si du temps de Boutef et bien avant, les consultations électorales baignaient dans la transparence et l’équité les plus absolues.

Finis les commodités liées au koursi fut-il de pacotille : Logement au Club, chauffeur, cuisinier, gardes du corps…L’ex candidate aux présidentielles du statu quo, est décidée d’embrasser l’ascétisme politique.

Cela pourrait s’intituler : retour chez les terriens. Avec vue attendrie sur le Hirak.

Non madame Hanoune, même s’il n’est jamais trop tard pour s’amender, il n’est pas très élégant de renier aujourd’hui ce qu’on a adoré la veille.

C’était comment les élections de votre temps? Propres et honnêtes? Transparentes et équitables? Depuis l’avènement du Hirak, beaucoup découvrent  que l’humanité est mortelle. Alors on s’amende, on va à confesse. Et on se projettent même ermite.

Madame Hanoune en mater dolorosa d’un peuple floué, après avoir été l’opposante de salon d’un système éminemment corrupteur mais si irrésistible ? Cela sonne un peu creux voire indécent.

Il  fallait dire les choses en leur temps, dire que « le clair de l’urne ne fut jamais entrevu», ou «l’urne dans le caniveau » quand ce n’était pas «fraude électorale en pleine…l’urne» !

Louisa Hanoune , ajoute sans se démonter : «ces élections ne permettront même pas l’adoucissement et encore moins l’arrêt de la souffrance de la majorité du peuple»!

Il y’a du…mère Thérèsa dans l’air ! Avec un lamento très lyrique, elle se reprocherait presque d’avoir longtemps abandonné le peuple. D’avoir préféré ses plaisirs à ses devoirs.

L’histoire est implacable, c’est son métier. Louisa Hanoune en est elle un accident?

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi / la géopolitique n’explique pas tout : se méfier de ses opportunités et de ses contraintes.

En début de cette année 2024, l’économie mondiale peine à maintenir  le rythme de croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *