Accueil / En vrac / “En vrac” par Madjid Khelassi : La Commedia dell’arte

“En vrac” par Madjid Khelassi : La Commedia dell’arte

Le président de la FIFA Gianni Infantino, veut coûte que coûte annuler ou reporter la phase finale de la CAN, qui se déroulera à partir du 9 janvier 2022 au Cameroun. 

Le motif ? Le boss du foot mondial, estime que cette compétition qui se déroule chaque année en janvier, perturbe la bonne marche du foot européen, et installe une inégalité dans la course aux challenges européens pour les clubs ayant des joueurs africains en leur sein. 

Cet argument vole en éclats, quand on connaît l’influence de l’association des clubs européens ( ECA) et à sa tête les clubs anglais, dont le fonctionnement économique prime sur tout…sur la CAN, sur la santé des joueurs.

Pour  preuve, la fédération anglaise de football  a décidé de maintenir les matchs de fin d’année ( boxing days) malgré un record jamais atteint dans la propagation du Covid 19. 

Business is business…et le président de la FIFA est très édifié pour ça. 

Last but not least , pour Infantino , mise à part l’Europe, toute la planète n’existe dans la prise de décision à la FIFA.

Mais cette fois-ci, les africains ne l’entendent pas de cette  oreille. Et le président de la CAF,  Patrice Motsepe, puis le président de la  fédération camerounaise de football et conjointement président du comité organisateur  et ex star du Barça , Samuel ET’oo, semblent remporter le match face au président de la FIFA en décidant de maintenir la CAN 2022 aux dates initiales. 

Question : la ferveur du boss de la FIFA pour la coupe arabe Qatar 2021 était-elle sincère et n’était-ce qu’un cinéma saupoudré d’un engouement factice ? 

Avec son envie d’annuler la CAN camerounaise , on est enclin à croire qu’il n’en pense pas plus. 

Car le foot ( hormis l’européen) du reste du monde est toujours entre jubilation et stupeur. 

Infantino , fils de la Commedia d’El Arte , est  le digne héritier de Blatter. 

Bagout, phrases lobées , approximations liftées, c’est un VAR humain qui ne donne raison qu’à l’Europe , qu’au fric et qui donne l’illusion que l’humanité footeuse est égale en droits et en devoirs. 

Gianni Infantino, dans une autre vie , serait Kafka s’amusant…du foot, des fans et des idéaux sportifs. 

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Annouar El Andaloussi : Hamas met l’économie d’Israël à genou

Ghaza mérite plus qu’une chronique dans un journal économique. Nous ne disposons pas de données …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *