Accueil / En vrac / “En vrac” par Madjid Khelassi : Il y’a quelque chose de pourri…

“En vrac” par Madjid Khelassi : Il y’a quelque chose de pourri…

La couronne britannique égratignée ! Buckingham Palace vacille ! le Royaume désuni !

Les unes de la presse mondiale, rivalisent de stupéfaction ,à la suite de l’interview  de 2 heures accordée par le prince  Harry et de sa femme Meghan Markle  à la papesse des médias américains Oprah Winfrey herself.

Le couple «exclu» de la royauté n’a pas mâché ses mots à l’encontre de la Firme (surnom par lequel les anglais désignent la famille royale), et le résultat est d’un impact planétaire.

Pour le Daily Telegraph, Harry et Meghan ont largué assez de bombes pour couler une flottille entière.

2 heures de révélations intimes «regardées» par 17,1 millions de téléspectateurs.

Meghan a attaqué l’institution royale sans mettre de gants, l’accusant de à mots couverts de racisme latent. Meghan, l’épouse du prince Harry, métisse, née d’un père blanc et d’une  mère noire, a fait part de discussions en sourdine sur la couleur de peau qu’aurait leur fils alors qu’il n’était pas encore né. Choquée, elle affirme avoir pensé au suicide.

Harry lui a déclaré que les relations entre lui et son père ne furent jamais au beau fixe. Et qu’un océan les séparait.

Cette libération de la parole ressemble étrangement à celle de Lady Diana qui avait fait trembler la couronne en 1995…La suite on la connaît.

Il y’a quelque chose de pourri au royaume du Danemark…cette phrase de Shakespeare tirée de Hamlet peut-elle  dans les circonstances actuelles s’appliquer au royaume de la perfide Albion ? Là est la question.

Le retentissement de cette interview a pulvérisé toutes audiences et mît en sourdine même la pandémie Covid pendant quelques heures.

Quid de la monarchie britannique, de ses princesses qui s’ennuient et de ses héritiers qui s’écharpent dans une vie inutile ?

Royaume aux épisodes de cruautés secrètes où les disgrâces sont des couperets fatals…qui peuvent mener jusqu’au Pont de l’Alma. Monarchie-herse qui vous happe  et vous abandonne dans le maelström des paparazzi. Et c’est de cela que Harry et Meghan n’ont pas voulu.

Car face au brus indomptables, la cour d’Angleterre  gagne toujours par chaos.

Il y’a quelque chose de pourri au royaume d’Angleterre…aurait sûrement dit Shakespeare !

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi / la géopolitique n’explique pas tout : se méfier de ses opportunités et de ses contraintes.

En début de cette année 2024, l’économie mondiale peine à maintenir  le rythme de croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *