Accueil / En vrac / “En vrac” par Madjid Khelassi : combien ça coute ? 

“En vrac” par Madjid Khelassi : combien ça coute ? 

Le ministre des finances Aymen Abderahmane a déclaré samedi, que la monnaie nationale devrait enregistrer un regain avant la fin de l’année !

«Le décollage économique, que connaîtra l’Algérie dans les prochains jours à la faveur de plusieurs projets de développement, va permettre à la monnaie nationale, de retrouver sa force économique et son pouvoir libératoire » affirme le ministre.

Abordant le problème de l’inflation, le ministre a affirmé qu’elle est maîtrisée par rapport à ce qui se passe dans le monde, qu’on avait « qu’a voir les prix pour le constater ». Il termine par un fumant «je vous assure que les prix sont à la portée». !!!

On se pince pour voir si on n’hallucine pas. Car c’est à croire qu’on ne partage pas la même monnaie avec le ministre  des finances.

Questions : Le ministre des finances fait-il ses courses où se fait-il livrer son quota de vivres sans qu’il sache combien de  Copeck il a déboursé ?  Peut-il nous dire combien coûte une botte d’épinards, un paquet de lentilles ou une bouteille de liquide-vaisselle?  Au jeu du « combien ça coute, nul doute qu’il fera chou blanc.

Ignore t-il qu’avec 1000 dinars, on ramène juste un plateau d’œufs, 2 briques de lait, et 2 paquets de couscous? Et que la virée chez le boucher est programmée dans une autre vie!

Le dinar n’est plus une monnaie monsieur le ministre, c’est un mirage ! Sa valeur diminue  tous les jours et se transforme en confettis dans le panier de la ménagère.

Il était une fois le dinar…Monnaie de notre émancipation, devenue au fil du temps, le symbole de toutes les turpitudes des dirigeants.

Arme de corruption massive…elle transforme les zigs en pontes, les interdits en légaux, les proscrits en élus, et la commande publique en galette partagée.

Le premier argentier du pays nous rend ici des déclarations comme une fausse monnaie. Il fait dans la guimauve…d’une triste réalité.

« Les prix sont à la portée », a dit El Wazir…Avec une prescience qui nous abasourdit !

Le tout, empaqueté dans une insupportable langue de bois, qui est l’alliée grammaticale du boniment politique.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Anouar El Andaloussi / la géopolitique n’explique pas tout : se méfier de ses opportunités et de ses contraintes.

En début de cette année 2024, l’économie mondiale peine à maintenir  le rythme de croissance …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *