Accueil / En vrac / “En vrac” par Madjid Khelassi : C’est ça l’Afrique !

“En vrac” par Madjid Khelassi : C’est ça l’Afrique !

Des matchs programmés à 14 heures, sous une température qui avoisine les 35 degrés couplés avec une humidité proche des 90%, des journalistes agressés à l’arme blanche, aux alentours de leur hôtel. Un  arbitre qui siffle la fin du match avant terme, et zappe le temps additionnel (temps mort) : la CAN Camerounaise produit des crescendos physiques et émotionnels qui sortent carrément du cadre sportif. Et s’ancre à une postérité déjà douteuse. 

Les fans des formules rabaissantes, disent  que c’est ça l’Afrique. Comme si c’était  l’Atlantide…du foot. 

Pourtant, l’édition 2019 de la CAN fut une réussite en Égypte…et l’Égypte c’est aussi l’Afrique. 

D’aucuns disent, que le Cameroun ne pouvait organiser une compétition sportive de cette envergure avec le peu de moyens dont dispose le pays. D’autres estiment que la CAN 2021 aurait pu se dérouler partout sauf au pays de Samuel Éto’o. 

Qu’a cela ne tienne, la coupe d’Afrique des nations est au Cameroun. Et il faut faire avec. 

Alors place à un ballon, qui ne tourne pas rond, pour quelques grosses équipes supposées candidates à la victoire finale, comme l’Algérie, le Ghana, l’Égypte , et laTunisie. 

Sur les mornes pelouses de Douala , de Yaoundé et d’ailleurs , les cadors du foot africain font carrément petits bras à l’entame de cette CAN. Rien n’est immuable en foot comme ailleurs. 

L’Algérie bute sur une supposée modeste équipe de la Sierra-Leone, le Ghana se fait battre par le Sénégal , la Tunisie cale sur le Mali et l’Égypte se fait secouer par le Nigeria.

Incompréhensions  entre chaleur et poussière, entre humidité et couacs …Le ballon ne roule jamais dans la direction des mauvais choix tactiques ou techniques. Et le firmament ne sourit qu’aux réalistes, disait Hélenio Herrera, inventeur du Catenaccio. 

L’Algérie jure de ne plus se faire avoir de la sorte et promet de se refaire une santé sur la Guinée-équatoriale , l’Égypte fulmine contre son coach , le Ghana se dirige vers la porte de sortie, et la Tunisie, plombée  par un arbitre venu de Mars, est sonnée par 6 joueurs positifs à la Covid 19.

C’est çà l’Afrique…La rengaine ressassée jusqu’à l’usure, ne peut à elle seule justifier le fait que certains favoris ont déjà le museau dans le gazon. 

Allez que les meilleures gagnent…et aimons l’Afrique avec ses qualités et ses travers.  

A propos LA NATION

Voir Aussi

Par Annouar El Andaloussi : Hamas met l’économie d’Israël à genou

Ghaza mérite plus qu’une chronique dans un journal économique. Nous ne disposons pas de données …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *