Accueil / Conjoncture / Déclaration de politique générale du gouvernement : les chiffres de Aïmene Benabderrahmane

Déclaration de politique générale du gouvernement : les chiffres de Aïmene Benabderrahmane

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, a présenté lundi devant l’Assemblée populaire nationale (APN), la présentation de la Déclaration de politique générale du gouvernement.

Cette déclaration comporte cinq chapitres relatifs au bilan d’action du gouvernement durant la période allant de septembre 2021 à août 2022, à savoir : “Consolidation de l’Etat de droit et rénovation de la gouvernance”, “Pour une relance et un renouveau économiques”, “Pour un développement humain et une politique sociale renforcée”, “Pour une politique étrangère dynamique” et “Renforcement de la sécurité et de la défense nationales”.

Dans son discours, le premier ministre a beaucoup évoqué le chantier des réformes décidées par le président de la république dans le sillage de la nouvelle Constitution. Il s’agit de la consécration de l’Etat de droit et la rénovation de la gouvernance.

Dans ce cadre, la réforme de la presse, de la justice, de la pratique syndicale et de la place de la société civile sont des pièces maîtresses dans l’édifice.

La réforme de la presse sera la garante d’une meilleure liberté. Celle de la justice est susceptible d’assurer la sécurité des biens et des personnes.

Sur le plan économique, le discours du chef de l’exécutif est riche en chiffres.

L’annonce phare Aïmene Benabderrahmane concerne la balance commerciale. “A fin août 2022, la balance commerciale a enregistré un excédent de près de 14 Mds USD, contre un déficit de 862 millions Usd durant la même période de 2021”, a-t-il fait savoir. Ce qui voudrait dire que la balance des paiements est excédentaire.  «L’excédent de l’ordre de 9,1 Mds Usd, contre un déficit de 4,4 Mds Usd durant la même période en 2021.»

L’autre annonce de taille concerne la hausse des exportations hors hydrocarbure, le casse-tête de tous les gouvernements depuis l’indépendance. La hausse est de l’ordre de de 42%, passant de 2,61 Mds USD fin août 2021, à près de 4 Mds USD fin août 2022″. Une performance jamais annoncée auparavant.

Expliquant le phénomène de l’inflation, Il a fait observer, dans le même cadre, que l’indice des prix à la consommation (IPC) “a enregistré une hausse de +7,2% à fin 2021, contre +2,4% à fin 2020”, expliquant que “cette inflation est principalement tirée par les produits alimentaires (+10,1%) et les produits manufacturés (+6,3%)”.

Cette hausse intervient dans le sillage d’une augmentation des niveaux d’inflation à l’échelle internationale causée par les chocs successifs qu’a connu le monde ces deux dernières années, le taux d’inflation s’étant établi à 7,8% en avril 2022 et 10% en septembre 2022 en Europe, des taux jamais atteints depuis 2008.

Révélant le chiffre de 5.000 milliards affecté aux transferts sociaux le Premier ministre a précisé que ce montant englobait les transferts sociaux directs et indirects.

“La conjoncture difficile qu’a connue notre pays n’a pas eu raison de la détermination de l’Etat à préserver son caractère social”, relevant que les efforts de l’Etat en matière de renforcement des acquis sociaux “ont été traduits par l’amélioration de la place de l’Algérie dans les classements internationaux”, a-t-il déclaré.

Abir Najri

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *