Accueil / National / Coopération : le premier ministre tunisien à Alger mercredi

Coopération : le premier ministre tunisien à Alger mercredi

Le Premier ministre tunisien, Ahmed El Hachani, se rendra en Algérie mercredi prochain, pour sa première visite officielle à l’étranger depuis sa nomination en août dernier.

Les médias tunisiens ont expliqué que cette visite s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du processus d’établissement d’un partenariat stratégique entre l’Algérie et la Tunisie.

Le Premier ministre algérien Aymen Ben Abderrahmane présidera, aux côtés du Premier ministre tunisien, le Haut Comité mixte algéro-tunisien, dans sa 22e session.

Il est prévu que les travaux du Comité supérieur conjoint seront couronnés à l’annonce de projets d’investissement communs et à la signature d’accords bilatéraux dans un certain nombre de domaines, notamment commercial, douanier, industriel, énergétique, touristique, social, ainsi que dans le domaine de coopération sécuritaire et militaire. Les domaines des transports, des infrastructures, des équipements, de la formation et de l’éducation ne seront pas en reste.

Ces accords ont été discutés et étudiés dans le cadre d’une série de réunions conjointes de sous-commissions techniques et sectorielles qui ont eu lieu entre les deux pays au cours de la dernière période, dont la plus récente était la réunion de la Commission mixte de suivi des échanges commerciaux, qui s’est tenu en Tunisie, et était présidé par les ministres du Commerce des deux pays.

Parmi les projets de coopération communs les plus marquants qui seront présentés lors de la réunion du comité suprême conjoint entre les deux pays figurent le développement de la bande frontalière, le développement des échanges commerciaux et d’investissement et la relance du projet de création de zones de libre-échange, dont la mise en œuvre a été retardée depuis la signature de l’accord initial le concernant en 1994, parmi un ensemble d’autres accords.

Le Haut Comité mixte discutera également de la possibilité de mettre en place des projets industriels communs dans les régions frontalières dans le but d’encourager l’activité économique et commerciale, de faciliter l’accès aux biens et services et de développer l’accord commercial différentiel. Il vise à activer les transports ferroviaires et terrestres, ainsi qu’à intensifier la coopération bilatérale et à l’évaluer dans le cadre d’un système global, intégré aux accords et mémorandums d’accord signés entre l’Algérie et la Tunisie.

Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Agroalimentaire : 650 exposants attendus au salon “Djazagro” du 22 au 25 avril

Ce grand rendez-vous économique devrait accueillir plus de 23.000 visiteurs dont un nombre important de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *