Accueil / Conjoncture / Coopération algéro-mauritanienne : signature de plusieurs accords

Coopération algéro-mauritanienne : signature de plusieurs accords

L’Algérie et la Mauritanie entament une coopération multiforme et semblent d’accord pour intensifier leurs échanges pour une plus grande intégration de leurs économies. Elles ont signé plusieurs accords de coopération et des mémorandums d’entente dans différents domaines à l’occasion de la visite d’Etat de trois jours qu’effectue, depuis lundi, le président Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani en Algérie. Ainsi, Abdelbaki Benziane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et son homologue mauritanienne, Mme Amal Sidi Ould Cheikh Abdellah, ont paraphé une convention de coopération ainsi qu’un programme exécutif pour les trois prochaines années.

Par ailleurs, un protocole d’accord de coopération dans le domaine de la Santé a été conclu entre le ministre de la Formation professionnelle, Yacine Merabi, et son vis-à-vis mauritanien de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Taleb Ould Sid Ahmed. Celui-ci a également signé un mémorandum d’entente dans le secteur des micro-entreprises avec Nassim Diafat, ministre algérien chargé de la Micro-entreprise, délégué auprès du premier ministre.

Par ailleurs, un Conseil d’affaires algéro-mauritanien sera créé à la faveur d’un protocole d’accord intervenu entre la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) et l’Union nationale du patronat mauritanien (UNPM).

Conclu entre les présidents des deux organisations patronales Sami agli, pour la CAPC et Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed, pour l’UNPM, l’instance vise à “consolider et renforcer la coopération entre deux économies en pleine dynamique de restructuration, de transformation et d’ouverture”, selon ses initiateurs. Il concrétise, en outre, “la volonté des deux pays à construire un partenariat stratégique à travers la création en avril dernier d’un comité bilatéral frontalier algéro-mauritanien dont l’objectif est de renforcer l’investissement et les échanges commerciaux au niveau des zones frontalières communes”. Agli a indiqué que la CAPC et l’UNPM s’engagent notamment à organiser des manifestations économiques et commerciales et des rencontres B to B afin de faciliter l’accès à l’information, orienter les opérations économiques des deux pays et leur permettre d’identifier les opportunités de coopération et renforcer les échanges commerciaux.

De son côté, M. Ould Cheikh a souligné que le Conseil permettra de renforcer les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Mauritanie, et promouvoir les liens entre les investisseurs des deux pays. Le responsable s’est, en outre, réjoui de la signature d’un accord entre l’Algérie et la Mauritanie relatif à l’ouverture de la route reliant Tindouf et Zouerate en Mauritanie, “ce qui devrait renforcer les échanges notamment dans les domaines de la pêche, l’agriculture, l’industrie agroalimentaire et les services”.

Il a estimé que la mise en œuvre de cette route contribuera à réduire les coûts du fret des marchandises et encourager l’investissement. M. Ould Cheikh a affirmé dans la même optique que “cette route aura un impact positif sur le développement de la coopération et la promotion de l’investissement dans le cadre gagnant-gagnant”.

Ali Y-M

A propos LA NATION

Voir Aussi

Fabrication d’ascenseurs en Algérie : les entreprises italiennes spécialisées sollicitées

Les investisseurs en matière de réalisation d’usines d’ascenseurs, y compris leurs pièces, moteurs et cartes …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *