Accueil / Conjoncture / Congrès extraordinaire du FFS : Belahcel remporte l’élection

Congrès extraordinaire du FFS : Belahcel remporte l’élection

 A l’issue du congrès du Front des forces socialistes, c’est la liste de Hakim Belahcel et ses quatre colistiers, Touahria Nora, Sofiane Chioukh, Hadji Mohamed et Brahim Meziani, qui a remporté l’élection, avec 182 voix sur 325, face à la seconde liste présentée par Ahmed Djeddai et ses quatre colistiers, Kamel Semach, Nordine Berkaine, Ikhlef Bouaichi et Nadia Ihadaden. Le résultat était prévisible. Mais il n’en demeure pas moins que ce plus vieux parti de l’opposition, fondé par feu Hocine Aït Ahmed, traverse depuis deux ans une crise interne qui perdure.

Le congrès extraordinaire de samedi lui a donné sa nouvelle instance présidentielle mais pas de grandes solutions à sa crise. D’ailleurs, justement, la mission de la nouvelle instance présidentielle du parti a pour mission de préparer le prochain congrès ordinaire, prévu dans une année, qui vise à remettre le FFS sur les rails, notamment en rappelant les anciennes figures exclues et marginalisées. Belahcel se montre optimiste et promet que le FFS va connaître une nouvelle ère, il insiste également sur le rôle important des anciens du parti : « J’ai essayé, pendant une année, de rassembler les anciens, mais beaucoup, très estimés par la base, disent que ce n’est pas le moment et j’espère que cette fois-ci, après quelques réticences, il est temps qu’ils reviennent ! Le parti a besoin d’eux pour ouvrir une nouvelle page et être sur le terrain avec nous car, seuls, nous ne pouvons pas faire beaucoup de choses. Cela fait longtemps qu’on ne s’est pas retrouvés. C’est une étape importante. Il va y avoir un point politique important où nous allons donner la vision du parti par rapport à la situation actuelle qui a connu le Hirak. Jusqu’ici, nous étions divisés, nous avions adopté une démarche, les autres la leur, mais on doit se rassembler pour avoir une seule vision, une nouvelle politique du parti qui va nous mener à un congrès rassembleur en présence de tout le monde, sans exception », a-t-il expliqué.

Samedi, lors du congrès qui a eu lieu au niveau du chapiteau de l’hôtel Mazafran à Alger, les portraits du leader du parti « Si l’Hocine » ornaient la salle où résonnaient les cris « Si l’Hocine mazalna mouaariddine» (Nous demeurons des opposants). Le programme de ce congrès extraordinaire était « l’élection de l’instance présidentielle » chargée de la gestion du mandat de transition d’ici la tenue du prochain congrès ordinaire. « C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour le FFS, Si l’Hocine l’a dit : nous faisons partie d’un grand parti qui s’appelle le FFS. Beaucoup de gens oublient qu’on appartient à une même famille qui s’appelle le FFS. Aujourd’hui il n’y a ni vainqueur ni vaincu, c’est le FFS qui a gagné », a déclaré Hakim Belahcel, suite à sa victoire. « On espère qu’on va aller de l’avant avec cette équipe et il n’y aura pas d’exclusion. On va appeler tous les camarades, hormis ceux qui s’en excuseront », a-t-il ajouté.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Complexe Sider El Hadjar d’Annaba : reprise de la production dans la zone endommagée

L’activité de production dans la zone endommagée par la panne survenue au complexe sidérurgique d’El …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *