Accueil / Economie / Champs de Hassi Messaoud : Sonatrach lance le projet de la Sismique 3D

Champs de Hassi Messaoud : Sonatrach lance le projet de la Sismique 3D

Le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar a supervisé, mardi, le lancement des travaux du projet de la Sismique 3D de haute intensité et de haute résolution au niveau du champ de Hassi Messaoud, aux fins d’augmenter les capacités de production et les réserves d’hydrocarbures et préserver la position de Sonatrach, en tant que fournisseur important et acteur majeur sur les marchés mondiaux des hydrocarbures. Le PDG de Sonatrach effectue, en compagnie d’une délégation de cadres dirigeants du groupe, une visite de travail et d’inspection de deux jours à Hassi Messaoud (wilaya de Ouargla) et à Hassi Bahamou (wilaya de Timimoun), précise un communiqué de Sonatrach, ajoutant que le PDG avait entamé sa visite au champ de Hassi Messaoud où il a supervisé le lancement des travaux du projet de la Sismique 3D de haute intensité et de haute résolution, dont la réalisation a été confiée à l’Entreprise nationale de géophysique (ENAGEO), filiale de Sonatrach.

Ce projet vise à «renforcer les études de gisement et les modèles de production par l’exploitation idoine des technologies numériques de pointe et ce pour augmenter les réserves d’hydrocarbures du pays et le niveau de production, mais aussi préserver la position de Sonatrach en tant que fournisseur important et acteur majeur sur les marchés mondiaux des hydrocarbures».

Pour mener à bien ce projet, l’ENAGEO s’appuie sur «des techniques technologiques numériques de pointe», qui consistent en l’utilisation d’une large gamme de fréquences allant de 1,5 à 96 Hz pour augmenter la précision de l’étude sismique, en plus de l’utilisation de la technologie d’inversion complète de la forme d’onde (FWI) pour obtenir un modèle de vitesse précis pour les couches de surface et souterraines.

Les données sismiques obtenus grâce à l’utilisation ces nouvelles technologies permettront d’augmenter le facteurs de récupération des réserves à un niveau supérieur à 30 % , ajoute le communiqué, précisant que l’entreprise Sonatrach «œuvre, à travers sa stratégie de développement et l’exploitation des gisements pétroliers et gaziers, à concrétiser ses engagements, liés au maintien du niveau de production énergétique et au renforcement de la position de l’Algérie sur les marchés internationaux et régionaux».

Dans une déclaration à la presse en marge de cette visite, M. Hakkar a précisé que «cette technique couvrira une superficie totale de 500.000 Km², ainsi que des installations industrielles, des bâtisses, des puits, et des pipelines de plus de 10.000 km linéaires de différentes capacité, ainsi que 2.000 puits à Hassi Messouad». Le PDG de Sonatrach a indiqué que ce projet représentait «un défi pour son groupe pour la réalisation d’une opération de cadastre à l’aide de technologies de pointe et de technologies numériques pour une meilleure connaissance de ces données».

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

L’Affaire des enfants noyés sur la plage des Sablettes : 14 suspects placés en détention

* Les parents d’élèves se solidarisent avec les organisateurs de l’excursion Les suspects dans l’affaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *