Accueil / National / Approvisionnement en eau potable : le rationnement de l’eau dans la capitale est officiel

Approvisionnement en eau potable : le rationnement de l’eau dans la capitale est officiel

Un nouveau plan d’alimentation en eau potable sera appliqué à la capitale à partir d’aujourd’hui. L’annonce a été faite jeudi par le wali d’Alger, Youcef Chorfa, lors d’une émission spéciale de la Chaîne 3 de la Radio Algérienne.

Après des tentatives de passer sous silence une gestion de rationnement qui ne dit pas son nom, les autorités ont finalement décidé de la rendre officielle.

La situation de l’approvisionnement en eau potable dans la capitale est devenue inquiétante. Des protestations sont organisées, quotidiennement, dans plusieurs quartiers allant jusqu’à couper des routes.

Les autorités ont constaté que les citoyens des quartiers populaires réclament de la transparence dans la distribution.

Le nouveau plan de distribution, révélé par Youcef Chorfa, classe les 57 communes de la wilaya d’Alger en 3 catégories, chacune d’elles se verra appliquer un planning d’approvisionnement spécifique.

La première catégorie est composée de 14 communes, qui seront alimentées quotidiennement de 8H à 14H. Elle comprend : La Casbah, Sidi Moussa, Bir Mourad Rais, Hydra, Ouled Chebel, Tassala El Merdja, Baba Hassen, Draria, El Achour, Belouizdad, El Madania, El Mouradia, Sidi M’Hamed et Rahmania.

La seconde catégorie est composée de 20 communes, qui seront alimentées de 6H à 18H, un jour sur deux. Elle comprend :  Oued Koriche, Rais Hamidou, Eucalyptus, Bir Khadem, Gué de Constantine, Beni Messous, Bouzaréah, Ain Benian, Hammamet, Bab Ezzouar, Bordj El Kiffan, El Marsa, Mohamadia, Bourouba, Bachdjarah, Oued Semar, El Harrach, El Magharia, Hussein Dey et Heraoua.

Quand à la troisième catégorie, composée de 23 communes, ces dernières se verront appliquer un double système d’approvisionnement, c’est-à-dire que dans une même commune, il y aura des quartiers qui auront de l’eau quotidiennement de 8H à 14H et d’autres de 8H à 16H, un jour sur deux. Sont concernées par ce système mixte d’approvisionnement les communes de : Bab El Oued, Bologhine, Baraki, Saoula, Birtouta, Ben Aknoun, El Biar, Chéraga, Dely Ibrahim, Ouled Fayet, Ain Taya, Dar El Beida, Bordj El Bahri, Douera, Khraicia, Kouba, Reghaia, Rouiba, Alger centre, Mehelma, Souidania, Staoueli et Zeralda.

Cependant, le wali d’Alger a voulu être rassurant en soulignant que « cette situation difficile », n’est que «passagère et conjoncturelle ».

Selon lui, d’«autres alternatives et d’autres solutions d’approvisionnement de la wilaya d’Alger en eau seront mises en place au cours des mois prochains, peut-être même dès l’année prochaine, pour assurer l’alimentation d’Alger à partir du dessalement d’eau de mer et de la mobilisation des eaux souterraines».

Synthèse Abir.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Présidence de la république : le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres

Le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *