Accueil / Economie / Agriculture : réouverture progressive des marchés à bestiaux

Agriculture : réouverture progressive des marchés à bestiaux

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a décidé, en coordination avec les walis, de permettre la réouverture progressive des marchés à bestiaux, ainsi que la prise de mesures concernant le maintien du dispositif de surveillance, de prévention et de lutte contre la fièvre aphteuse, a indiqué, hier, un communiqué du ministère. “Après avoir enregistré un taux élevé de vaccination contre la fièvre aphteuse au niveau national et qui a dépassé 91%”, le ministère a affirmé avoir décidé, en coordination avec les walis, “de permettre la réouverture progressive des marchés à bestiaux, tout en maintenant le dispositif de surveillance, de prévention et de lutte contre cette pathologie”, précisant que l’opération se fait sur la base de l’évaluation de la situation par les walis, en coordination avec les inspections vétérinaires de la wilaya.

Toutefois, la vigilance reste de mise et les parties concernées par la surveillance et la lutte contre cette pathologie sont appelées à poursuivre l’application stricte des mesures prises en la matière, en vue de protéger la ressource animale, précise le communiqué. Pour ce faire, ajoute le ministère, plusieurs mesures ont été prises, dont le maintien du dispositif de surveillance du mouvement des animaux, l’exigence d’un certificat de vaccination contre la fièvre aphteuse pour les bestiaux exposés à la maladie, le renforcement du contrôle vétérinaire et la mise en place d’un dispositif de sécurité qui accompagne les équipes vétérinaires intervenantes, durant les heures d’ouverture des marchés à bestiaux, outre l’exigence pour les éleveurs et les commerçants du certificat de vaccination et du certificat sanitaire pour le déplacement des bestiaux avant l’entrée des animaux au niveau de ces marchés.

Les mesures prises concernent aussi l’interdiction de l’entrée des animaux non vaccinés aux marchés à bestiaux, avec l’impératif de les vacciner avant de les renvoyer. Il appartient aux équipes vétérinaires de prendre les mesures nécessaires à cet effet et de s’assurer d’une bonne désinfection de ces marchés et de leur périmètre, ajoute le ministère qui souligne l’impératif de désinfecter

tous les véhicules avant et après leur sortie de ces marchés, de poursuivre les activités des commissions de wilaya, de détecter et de lutter contre la fièvre aphteuse.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Algérie-Tunisie-Libye : vers la création d’un conseil de partenariat entre organisations patronales

Le Conseil du renouveau économique algérien (CREA), l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *