Accueil / National / Affaire Karim Tabbou – Bouzid Lazhari : Tabbou condamné à 6 mois de prison avec sursis

Affaire Karim Tabbou – Bouzid Lazhari : Tabbou condamné à 6 mois de prison avec sursis

Le tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger) a condamné le militant politique Karim Tabbou à une peine de six mois de prison avec sursis et à une amende de 50.000 DA, à la suite de la plainte de Bouzid Lazhari (ex-président du Conseil national des droits de l’homme).

L’information a été diffusée ce matin – à 11:19 précisément– par son avocate, maître Fetta Sadat, sur sa page officielle sur Facebook. Cette dernière indique que la condamnation de K. Tabbou répond aux chefs d’accusation suivants : incitation à attroupement non armé ; outrage à fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions ; diffamation.

En revanche, ajoute l’avocate, le juge a relaxé le militant politique des autres chefs que la justice avait retenus contre lui, à savoir : atteinte au respect dû aux morts ; atteinte à l’intégrité du territoire national ; mise à la disposition du public d’enregistrements et de photos sans l’autorisation de leurs auteurs.

Pour rappel, cette condamnation fait suite à une plainte qu’avait déposé, en avril 2021, l’ex-président du Conseil national des droits de l’homme, Bouzid Lazhari, contre le militant politique Karim Tabbou après l’incident survenu entre les deux hommes lors de l’enterrement d’Ali Yahia Abdenour.

Lors de l’audience du 6 mars 2024, le procureur de la République avait requis à l’encontre de Karim Tabbou une peine d’un an de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 DA. Pour finir, Me Fetta Sadat a fait savoir que la défense compte introduire un appel contre ce jugement et cette condamnation.

Pour rappel, cette condamnation fait suite à une plainte qu’avait déposé, en avril 2021, l’ex-président du Conseil national des droits de l’homme, Bouzid Lazhari, contre le militant politique Karim Tabbou après l’incident survenu entre les deux hommes lors de l’enterrement d’Ali Yahia Abdenour.

Lors de l’audience du 6 mars 2024, le procureur de la République avait requis à l’encontre de Karim Tabbou une peine d’un (1) an de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 DA. Pour finir, Me Fetta Sadat a fait savoir que la défense compte introduire un appel contre ce jugement et cette condamnation.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Présidence de la république : le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres

Le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *