Urgent
Accueil / En vrac / Y’a bon Banania ! 

Y’a bon Banania ! 

En vrac par Madjid Khelassi

Alors que le monde entier est en émoi face à cette dévastatrice pandémie du Coronavirus , certaines voix et non des moindres ( là ,c’est un chef de service de réanimation de l’hôpital Cochin à Paris ) font dans le dérapage facile, voire dans l’approche médicale raciste et honteuse.

Invité par une chaîne française  à parler de l’utilisation potentielle du vaccin anti-tuberculeux BCG contre le Covid 19, le directeur de la recherche à l’institut national de la santé et de recherche médicale ( INSERM), est interpellé par le chef du service Réa de l’hôpital Cochin : « Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y’a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation ?» ( la jungle quoi !) s’interroge le boss de Cochin ! Et oui cela se passe sur une chaîne de télé française , à Paris et le 2 avril 2020 en pleine détresse mondiale due au Coronavirus.

Et vlan ! La vague d’indignation qui suit cette séquence raciste et inappropriée est sans précédent.  Les africains en rats de laboratoire des chercheurs occidentaux ? Les africains en cobayes attitrés et désignés des experts de la  France et d’ailleurs ? Ah les experts français en tous genre, et leurs phrases qui fusent sans aménité : Quelle salope habitude qui charrie souvent et en même temps la boue et les pépites !

Sur un plateau d’une chaîne de télé française de grande audience, 2 éminents experts de la médecine, s’adonnent  à cette tchatche bien gauloise qui parle avec légèreté des choses graves et avec gravité des choses légères.

Résultat : c’est odieux quand c’est n’est pas ignoble.

L’Afrique…toujours souffre-douleur de l’Occident , chasse gardée de l’homme blanc et pré-carré des expérimentations criminelles des civilisées ?

On se croirait revenu à la traite négrière, à la Compagnie Royale d’Afrique , à la Compagnie de Guinée et leurs expéditions vers l’Amérique , l’Europe, et  où les esclaves étaient vendus contre des lettres de changes ou des matières premières.

On se croirait revenu à Y’a bon Banania, à Bamboula et Bambara ,quand ce n’est pas à l’exposition universelle de 1889, où la France exposa fièrement ses esclaves ( africains, Kanaks et annamites )  en installant un zoo humain au pied de la Tour Eiffel !

Un siècle et demi après , la France des experts peint toujours les événements,  au microscope de son arrogance scientifique, culturelle et politique.

C’est toujours méprisant mais aussi hautement méprisable. La suite du siècle des lumières est dégoûtante.

DIRECT (Coronavirus) : suivez toutes les informations en temps réel :ici

A propos NaTIon

Voir Aussi

En vrac par Madjid Khelassi : Les crampons de la liberté  

Il y’a 62 ans, presque jour pour jour, plusieurs stars algériennes du foot français quittaient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *