Accueil / Sport / USM Alger : la direction accuse Allik de vouloir « déstabiliser » le club

USM Alger : la direction accuse Allik de vouloir « déstabiliser » le club

L’USM Alger (Ligue 1 algérienne de football) a accusé ce mercredi le président du Club sportif amateur (CSA USMA), Saïd Allik, de vouloir « déstabiliser » le club en tentant de bloquer le compte bancaire d’une manière « illégale et sans fondement », ce que réfute ce dernier.

« Dans une démarche visant à perturber le club, le président du club amateur Saïd Allik a tenté, par le biais du huissier de justice, de bloquer le compte bancaire de l’USMA de manière illégale et sans fondement. Sachant que la justice a ordonné le 16 juin 2020 la suspension de la procédure de mise en œuvre jusqu’à ce que la Cour d’Alger tranche définitivement cette affaire lors de la dernière audience prévue le 8 juillet », a écrit la direction usmiste dans un communiqué.

« La direction de l’USMA regrette ce genre d’agissements visant à déstabiliser le club et dont elle n’est pas responsable », ajoute la même source qui parle d’une attitude « irresponsable » de l’ancien boss du club.

Le CSA/USMA a réclamé au Groupe Serport, actionnaire majoritaire dans le capital de la Société sportive par actions (SSPA) depuis le 2 mars passé, une somme de 12 milliards de centimes qui représente les créances non-payées par l’ancien propriétaire du club, Ali Haddad (actuellement en prison) et ce, après avoir eu gain de cause auprès de la Cour suprême le 20 février dernier.

Le P-dg de Serport Achour Djelloul, en tant que président du conseil d’administration de la SSPA/USMA, a fait appel.

= Allik : « Le jugement de la Cour suprême est définitif » =

Sollicité par l’APS pour donner sa version des faits, Saïd Allik a tenu à éclairer l’opinion publique en indiquant que le CSA a eu gain de cause dans cette affaire suite au verdict prononcé le 20 février dernier par la Cour suprême qui est « définitif et exécutoire ».

« La direction de l’USMA est en train d’induire en erreur les supporters.

D’abord, je n’ai à aucun moment voulu bloquer le compte bancaire, Allik n’est pas une autorité judiciaire pour le faire, c’est faux. La SSPA a fait appel du jugement auprès de la Cour suprême pour uniquement retarder le payement des créances, mais le jugement est définitif et exécutoire. Lors de la réunion des actionnaires du club, tenue le 30 avril 2020, j’ai signifié à Achour Djelloul textuellement qu’il doit se soumettre à la décision de la justice, je l’ai sollicité pour nous voir afin de régler cette affaire et signer la convention, mais il n’a même  pas daigné donner suite. C’est malheureux qu’on puisse en arriver là », a-t-il regretté.

Dans un autre registre, le club algérois a annoncé avoir trouvé « officiellement un accord avec les joueurs pour une réduction des salaires de 25% jusqu’à la reprise de la compétition », suspendue depuis le 16 mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19).

« Les joueurs ont tenu à remercier chaleureusement le président pour sa compréhension et lui ont promis de demeurer mobilisés jusqu’à la reprise.

Les joueurs ont enfin signé individuellement leur procès-verbal (PV) et pourront dès lors percevoir tous leurs salaires », conclut le communiqué du club.

A propos NaTIon

Voir Aussi

Kheireddine Zetchi : « pas de champion en cas d’arrêt définitif de la compétition »

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Kheireddine Zetchi, a écarté mardi l’idée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *