Accueil / Société / Suspecte pollution marine : 150 personnes intoxiquées à la plage de Ténès

Suspecte pollution marine : 150 personnes intoxiquées à la plage de Ténès

Au moins 149 baigneurs ont été évacués vers les structures sanitaires de Ténès dimanche après avoir été atteints d’affections pulmonaires sur la plage éponyme.

Le wali de Chlef a indiqué dans une déclaration à Echourouk-TV que des échantillons d’eau ont été prélevés sur la grande plage de la ville de Ténès à des fins d’analyse pour connaître les raisons de l’affection de dizaines de baigneurs. Il a précisé que les soupçons se portent sur un cargo transportant du bétail, amarré au port commercial.

Des équipes de plongeurs ont été dépêchées sur place pour effectuer des reconnaissances sous-marines près de la plage et du port commercial, à la recherche de rejets toxiques du même navire. Le Wali de Chlef, qui a annoncé que le procureur général près la cour de Chlef a été informé de l’incident aux foins d’enquête sur ces dizaines d’intoxications, a annoncé également la fermeture jusqu’à nouvel ordre de la plage de Ténès.

Le chef de l’exécutif de Chlef a par ailleurs annoncé que les résultats des analyses des eaux de la plage de la ville seront disponibles dans 24 heures. Selon la même source, au moins 45 personnes ont pu quitter l’hôpital de la ville en début de soirée.

Un responsable à la Direction locale de la Santé et de la Population (DSP) a indiqué hier que les victimes de la présumée intoxication ont toutes quitté cet établissement de santé après avoir reçu les soins nécessaires.

« Sur les 193 personnes admises à l’hôpital de Ténès dans la soirée de dimanche, 7 y ont passé la nuit et ont quitté cet établissement de santé hier à 7 heures du matin après avoir reçu les soins nécessaires », a précisé à l’APS le responsable de la prévention à la même direction, Dr Nasreddine Benkartalia.

Il a signalé que les personnes admises à l’hôpital de Ténès présentaient divers symptômes tels la fièvre, nausées, vomissements, rougeur des yeux et allergie, relevant que les médecins et le personnel paramédical sont restés au chevet des malades jusqu’au petit matin.

Selon lui, les victimes, des personnes qui se baignaient à la plage centrale de Ténès, auraient inhalé une odeur d’un gaz qui s’est vite propagé à la faveur du vent ayant soufflé durant toute l’après-midi du dimanche, signalant que les analyses détermineront avec précision la nature du gaz en question.

Intervenant sur la radio régionale de Chlef, le wali, Lakhdar Seddas, a confirmé qu’aucune victime de la présumé intoxication ne se trouvait actuellement à l’hôpital de Ténès, faisant état de la mise sur pied de commissions d’enquêtes afin de connaître les « tenants et aboutissants » de cette affaire.

« Des services relevant de divers corps sécuritaires se sont déplacés dans la soirée d’hier à la plage centrale de Ténès en vue d’effectuer les analyses d’usage, nécessaires en pareille circonstance, lesquelles nécessitent une haute technologie », a-t-il fait savoir.

Par la même occasion, le chef de l’exécutif locale a fait part de l’envoi, par le ministère de l’Environnement, d’une commission spécialisée chargée d’analyser les eaux de l’oued situé non loin de la plage en question.

« Aucune hypothèse ne sera négligé mais, bien évidemment, la plus plausible (elle revient avec insistance), est celle se rapportant au déversement d’un bateau se trouvant au large de Ténès d’aliments de bétail », a-t-il souligné, faisant état del’ouverture d’une enquête par le parquet de Chlef a ce sujet.

De son côté, le directeur de l’antenne locale de l’Algérienne des Eaux (ADE), Houari Bouazza a fait part de l’arrêt « à titre préventif », de l’alimentation en eau à partir de la station de dessalement de Ténès, signalant que l’analyse des prélèvements effectués n’ont présenté aucune anomalie.

« Aucune anomalie n’a été constatée sur les échantillons d’eau de mer ainsi que ceux des eaux traitées, d’où notre décision de reprendre l’approvisionnement en eau de la population dès cette après-midi dès lors qu’elle ne présentait aucun risque sur sa santé », a-t-il fait savoir.

Au total, 36 éléments de la Protection civile sont dénombrés par les victimes de cette intoxication en l’occurrence 8 plongeurs professionnels et 28 travailleurs saisonniers, a fait savoir pour sa part le chargé de communication de la direction locale de ce corps constitué, le capitaine Yahia Messaâdia.

Il a signalé que les premiers cas de vomissements et d’évanouissement ont été signalés juste après la fin de la cérémonie de l’ouverture officielle de la saison estivale dimanche en fin d’après-midi.

« Juste après qu’il eût été informé de l’incident, le wali de Chlef s’est déplacé sur place, décidant aussitôt de la fermeture immédiate de la grande plage de Ténès ainsi que celles d’El Marina et Oued Lagsab », a-t-il détaillé.

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Distribution d’un nombre important de logements dans différentes formules

Une vaste opération de distribution d’un nombre important de logements, toutes formules confondues, aura lieu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *