?>
Accueil / Conjoncture / Réunion du conseil des ministres : Tebboune : «soustraire la presse à toute forme d’exploitation»

Réunion du conseil des ministres : Tebboune : «soustraire la presse à toute forme d’exploitation»

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné une régulation plus complète du domaine de la presse écrite et électronique, à travers une loi régissant le secteur.

Dans un communiqué sanctionnant la réunion du conseil des ministres ce dimanche, le président a précisé que cette organisation plus globale veille à soustraire la presse à «toute forme d’exploitation, tout en déclarant les sources de financement ».

 Tebboune a souligné que les mécanismes prévus dans le projet de loi sur la presse écrite et électronique « s’inscrivent dans une logique de protection des journalistes et visent à faire progresser le secteur des médias ».

D’autre part, le chef de l’Etat a ordonné « la consolidation des imprimeries publiques sous un nouveau plan de gestion, sous la tutelle d’une institution, qui peut être appelée « l’entreprise nationale de l’impression ».

Une agence nationale de recouvrement des biens et fonds confisqués

Sur un autre registre, le Président Tebboune a ordonné la création d’une agence nationale de recouvrement des biens et fonds confisqués, en tant que nouveau mécanisme sous la tutelle des ministères des finances et de la justice, soulignant que le pouvoir judiciaire « est la seule autorité habilitée à statuer sur les affaires de corruption. C’est la seule source pour mettre en place des mécanismes judiciaires pour protéger la société ».

En outre, le conseil des ministres a abordé une présentation sur les accidents de la circulation, dans laquelle le président Tebboune a souligné la nécessité de trouver une « solution dissuasive », face à l’exacerbation récente du phénomène, en appliquant les peines maximales dans le cas où il serait prouvé que le code de la route n’est pas respecté, ce qui le classe dans la catégorie des crimes.

Tebboune a également ordonné le contrôle technique des véhicules de transport tous les trois mois, resserrant le contrôle sur les sociétés de transport par bus, en faisant alterner les chauffeurs sur les axes de longue distance, et retirant l’enregistrement commercial de toutes les sociétés contrevenantes, en plus de durcir les peines contre les personnes impliquées dans la remise de permis de conduire à des personnes non qualifiées.

A l’issue du Conseil des ministres, Tebboune a ordonné au gouvernement, en particulier aux nouveaux ministres, de travailler sans relâche pour faire progresser les secteurs qu’ils supervisent, appelant à l’acquisition rapide d’avions et de navires pour soutenir les lignes aériennes et maritimes, de l’Algérie aux destinations internationales, et trancher dans les dossiers déposés pour ouvrir des compagnies privées de transport aérien.

Enfin, le président Tebboune a également souligné l’importance de numériser les intérêts fiscaux et les biens de l’Etat avant fin 2022, pour protéger les droits de l’Etat et lutter contre l’ambiguïté et toutes les formes d’évasion fiscale dans ces deux secteurs, qui constituent une lourde charge pour le trésor public.

Synthèse : Sid Ali

A propos LA NATION

Voir Aussi

Développement économique : Euronews fait la promotion des atouts de l’Algérie

Après avoir fait la promotion de son nouveau Code de l’investissement, l’Algérie semble vouloir communiquer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

?>