Accueil / National / Préinscription universitaire : 94,51 % des nouveaux bacheliers inscrits

Préinscription universitaire : 94,51 % des nouveaux bacheliers inscrits

Un total de 326.406 étudiants, sur un total de 345.382 nouveaux bacheliers, soit 94,51% nouveaux bacheliers (session juin 2022) ont effectué leurs préinscriptions via le portail électronique du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique dédiée à cet effet, a-t-on appris, ce lundi, auprès du ministère. Ce taux est appelé à augmenter après expiration du délai de confirmation des préinscriptions ».

Le nouveau bachelier peut effectuer sa préinscription, en remplissant sa fiche de vœux en ligne à l’adresse https://www.orientation-esi.dz, avait indiqué le ministère.

Le bachelier doit remplir sa fiche de vœux par ordre décroissant (entre 6 et 10 choix au maximum) et imprimer la liste des filières auxquelles il ouvre droit, a souligné le ministère. Au moins deux (2) parcours de formation de licence à inscription locale ou régionale assurés par un établissement universitaire doivent y figurer, selon le ministère.

Les résultats seront mis en ligne le 3 août 2022 et les entretiens des candidats orientés vers les écoles supérieures des enseignants se tiendront du 4 au 8 août 2022.

Il est à relever que 45% des bacheliers 2022 viennent des domaines lettres et philosophie, langues étrangères, gestion et économie et 55% sont issus des domaines des sciences expérimentales.

Un faible pourcentage a été observé dans la spécialité des mathématiques, seulement 3,67% des bacheliers, ainsi que les math-techniques avec 9,83%. 

Si les spécialités techniques et mathématiques peinent à séduire les nouveaux bacheliers, les sciences sociales, humaines et les langues étrangères connaissent un grand engouement, du fait de leur cursus moins pénible, selon certains étudiants.

Par ailleurs, les spécialités médicales (médecine, pharmacie et médecine dentaire) sont les plus demandées par les bacheliers. Ainsi, pour orienter les futurs étudiants dans leurs choix, le ministère de l’enseignement supérieur a publié une circulaire dans laquelle il est expliqué en détail, les moyennes d’accès aux spécialités les plus demandées (filières médicales, informatique, ENS, écoles supérieures) et dont les notes varient entre 13 et 16/20.

La barre placée très haut pour les filières médicales

Ainsi, bien que la moyenne exigée pour les filières médicales soit fixée à 15/20, celle-ci peut augmenter s’il y a plus de postulants que de places pédagogiques.

D’ailleurs, lors les années précédentes, elle avait grimpé à 16,5/20.

Dans les grandes écoles, le postulant peut avoir accès à certaines spécialités scientifiques et techniques sur la base d’un calcul d’une moyenne pondérée : moyenne générale du bac (x2) + note(s) obtenue(s) dans le/les matière(s) essentielle(s) ; le tout divisé par 3.

A titre d’exemple, la moyenne pondérée d’un élève qui veut s’orienter vers la filière médecine avec un Bac obtenu à 16,63 de moyenne et une note de 18,5 en sciences naturelles, sera la suivante : (16,63 [x2] + 18,5)/3 = 17,25.

Et s’il souhaite plutôt suivre un cursus en technologie après avoir obtenu des notes de 16,5 en mathématiques et 13,5 en physique, sa moyenne pondérée sera calculée ainsi : (16,63 [x2] + [16,5 +13,5]/2)/3 = 16,08.

Concernant les nouveaux bacheliers exprimant le souhait de suivre un cursus à l’Ecole normale supérieure pour devenir enseignant au primaire, ils devront répondre à deux conditions.

Pour la langue arabe, il faut une moyenne générale au Bac de 13/20 minimum et une note supérieure à 13/20 en arabe et en mathématiques.

Pour le français, il est exigé une moyenne générale au bac de 14/20 minimum et une note supérieure à 13/20 en français. Concernant tamazight, aucune moyenne ni note minimales ne sont exigées.

Quant à ceux qui souhaitent embrasser une carrière d’enseignants au collège ou au lycée, il leur est exigé une moyenne générale au bac de 14/20 minimum et une note supérieure à 13/20 dans la matière concernée. Soulignons que les candidats orientés vers les écoles normales supérieures devront au préalable passer un examen oral devant jury, qui se déroulera du 4 au 8 août prochain.

La circulaire tient à préciser en outre que le système de la moyenne pondérée s’applique également aux filières de la littérature et la branche des langues étrangères (à l’exception du russe et du turc). 

En revanche, pour les filières sciences économiques, commerciales et de gestion, sciences sociales et humaines, droit et sciences politiques, arts, langue et littérature arabe, langue et culture amazighes, sciences des activités physiques et sportives, le système d’accès classique (moyenne générale du Bac) reste en vigueur.

Farouk Baba-Hadji

A propos LA NATION

Voir Aussi

Société de radiodiffusion et de télévision : une station pour soumettre les chaînes privées à la loi algérienne.

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a effectué mercredi une visite de travail et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *