Accueil / Economie / Port d’Alger : hausse de 18% des conteneurs à l’export durant le 1er trimestre 2022

Port d’Alger : hausse de 18% des conteneurs à l’export durant le 1er trimestre 2022

Le nombre de conteneurs pleins à l’export au Port d’Alger a enregistré une hausse « remarquable » de 18% lors du premier trimestre de l’année en cours comparativement à la même période de l’exercice précédent, selon les données publiées dans le dernier numéro de la revue de l’Entreprise du Port d’Alger (Epal). Cette augmentation dénote, selon la même source, la « rigueur dans l’application des mesures de facilitation mises en place en faveur des exportateurs ».

Une hausse du taux de conteneurisation a été, également, relevée au cours des trois premiers mois de 2022, passant à 90%, contre 87% durant le 1er trimestre de 2021.

Autre indicateur positif, les rendements portuaires de l’Epal, de janvier à mars 2022, avec une « baisse » de la durée d’attente moyenne des navires en rade, par rapport à la même période de l’année précédente, passant de 1,28 jour en 2021 à 0,87 jour en 2022. Idem pour le séjour moyen à quai des navires traités par l’Epal qui a reculé de 3,91 jours au 1er trimestre 2021 à 3,71 jours à la même période de l’année en cours. Pour sa part, le tonnage de la jauge brute des navires opérant en entrée a gagné 2,1%, passant de 4,1 millions de tonneaux au 1er trimestre 2021 à 4,2 millions de tonneaux au 1er trimestre 2022, soit un objectif réalisé à 98% sachant, que l’Epal prévoyait 4,3 millions de tonneaux durant cette période de l’année en cours.

Toutefois, la publication de l’Epal a souligné que la crise sanitaire mondiale marquée par la pandémie du Covid-19 continue d’impacter le contexte économique actuel, engendrant une baisse de -15% du mouvement de la navigation et du trafic marchandises durant le 1er trimestre 2022, comparativement avec la même période de l’année écoulée. 

Aussi, l’objectif fixé pour le trafic global marchandises à 2,3 millions de tonnes pour le 1er trimestre 2022, a été réalisé à hauteur de 84%, pour atteindre 19 millions de tonnes, marquant un recul de -17,92% en comparaison avec la réalisation de la même période de l’année 2021.

Cette baisse est induite essentiellement par « le décroissement du trafic des produits agricoles, conteneurs et des hydrocarbures », explique l’Epal.

Ce type de trafic a accusé une diminution de -24% comparé à la même période de l’année 2021, « à cause de la crise sanitaire et la restriction des importations au niveau national », justifie l’entreprise portuaire.

Soulignons que le nombre de conteneurs pleins (débarqués et embarqués) a atteint pour sa part 34.131 EVP donnant lieu à une diminution de -18,47% comparée au même trimestre 2021.

R. E.

A propos LA NATION

Voir Aussi

Société de radiodiffusion et de télévision : une station pour soumettre les chaînes privées à la loi algérienne.

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a effectué mercredi une visite de travail et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *