LA NATION http://journal-lanation.com/site Quotidien National D'information Wed, 30 Nov 2022 18:50:36 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.8.6 Edition du 30/11/2022 : http://journal-lanation.com/site/edition-du-30-11-2022/ http://journal-lanation.com/site/edition-du-30-11-2022/#respond Wed, 30 Nov 2022 18:50:35 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25464 Edition-LA-NATION-du-30-11-2022

]]>
http://journal-lanation.com/site/edition-du-30-11-2022/feed/ 0
Le MDN dément leur organisation : les manœuvres militaires algéro-russe sont une fake news http://journal-lanation.com/site/le-mdn-dement-leur-organisation-les-manoeuvres-militaires-algero-russe-sont-une-fake-news/ http://journal-lanation.com/site/le-mdn-dement-leur-organisation-les-manoeuvres-militaires-algero-russe-sont-une-fake-news/#respond Tue, 29 Nov 2022 22:21:44 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25460

Annoncées pour la période du 16 au 28 novembre, ces exercices n’ont jamais eu lieu. Pourtant, certains milieux occidentaux ont pris prétexte de la fausse information pour demander des sanctions contre l’Algérie pour sa prétendue coopération militaire avec la Russie.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) a démenti, lundi, l’organisation de manœuvres conjointes entre des troupes de l’armée algérienne et celles de son homologue russe dans le cadre d’un exercice dénommé «Bouclier du désert», destiné à lutter contre le terrorisme.

C’est la Télévision publique qui a rapporté hier la réaction du MDN alors que le site officiel de celui-ci n’a pas évoqué le sujet. L’opération devait se dérouler, selon l’agence russe Sputnik du 16 au 28 novembre, dans la région de Béchar et devait mettre en pratique, d’après le même média, «les tactiques antiterroristes des deux armées dans des environnements désertiques». L’organe moscovite a donné la parole à Mohammed Salah Djemal, présenté comme chercheur et analyste en sécurité internationale, qui a expliqué que «vu que l’Algérie est entourée par le Sahel qui devient un éventuel épicentre des organisations terroristes», l’objectif prioritaire de l’opération réside dans la «définition des menaces terroristes dans une région très particulière». Le site électronique a, en outre, pris la précaution de citer la porte-parole des Affaires étrangères russes, Maria Zakharova, qui a précisé que les entraînements militaires «ne visaient aucun pays tiers».

Toutefois, l’information a vite fait le tour des rédactions occidentales dès sa publication, il y a quelques jours. Plusieurs d’entre elles l’ont prise pour argent comptant et ont déduit que l’Algérie se positionne ainsi clairement dans le camp russe contre ses adversaires européens et américains.

Le magazine Jeune Afrique a même révélé, il y a quelques jours, que dix-sept députés européens ont demandé à Ursula von der Leyen et à l’Union européenne de réviser l’Accord d’association avec l’Algérie, au motif qu’elle apporterait un «soutien politique, logistique et financier» à la Russie dans la guerre contre l’Ukraine.

L’Algérie a pourtant, depuis le début du conflit, affiché sa neutralité dans ce conflit préconisant son règlement par les voies diplomatiques. Elle a, d’autre part, rassuré ses clients européens qu’elle respectera ses engagements envers eux en matière d’approvisionnement en hydrocarbures à un temps où ils subissent une sévère pénurie énergétique.

Bien entendu, Alger a rappelé ses liens stratégiques et historiques avec Moscou d’où elle importe l’essentiel de son armement et, depuis peu, une partie de ses céréales. Ces relations datent d’avant l’indépendance du pays, puisque le Kremlin a fortement soutenu la Guerre de libération nationale.

Un tel engagement ne l’a pas empêché d’avoir une coopération économique privilégiée avec les pays européens d’où elle importe la majeure partie de ses besoins. L’Accord d’association qui la lie à l’Union européenne est d’ailleurs une manne pour cet ensemble, parfois au détriment de ses intérêts. A tel point que l’Algérie a maintes fois demandé sa révision au regard de son iniquité dans certains aspects.

La levée de boucliers de certains milieux outre Méditerranée semble avoir d’autres motivations qu’un prétendu axe algéro-russe en formation. La ruade suit, à peu près, une réaction similaire adoptée fin septembre par des parlementaires américains. Vingt-sept membres du Congrès américain ont, en effet, envoyé une lettre au secrétaire d’État Anthony Blinken, exigeant des sanctions contre le gouvernement algérien pour des contrats d’armement. «Les États-Unis doivent envoyer un message clair au monde que le soutien à Vladimir Poutine et les efforts de guerre barbares de son régime ne seront pas tolérés », lit-on dans le document dirigé par la députée Lisa McClain.

Autrement dit, celui qui n’est pas avec nous est forcément contre nous. Ce principe semble devenir un credo quasi religieux de la diplomatie occidentale depuis la chute du Mur de Berlin.

Ali Younsi-Massi

]]>
http://journal-lanation.com/site/le-mdn-dement-leur-organisation-les-manoeuvres-militaires-algero-russe-sont-une-fake-news/feed/ 0
La Fin du Leadership économique Américain, et après ? http://journal-lanation.com/site/la-fin-du-leadership-economique-americain-et-apres/ http://journal-lanation.com/site/la-fin-du-leadership-economique-americain-et-apres/#respond Tue, 29 Nov 2022 22:12:17 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25457 La Chronique de Annouar El Andaloussi

La compétition pour le Leadership mondial est bien lancée. Aucun domaine n’est laissé de côté : l’économie, l’écologie, l’énergie, et de manière générale tout ce qui a rapport à la géopolitique mondiale et à l’exercice de l’influence. La crise du Covid et la guerre en Ukraine ont exacerbé les tensions post guerre froide.

Le monde est arrivé à la fin d’une époque, dominée par les Etats Unis d’Amérique.et qui a duré plus d’un siècle. L’histoire n’a jamais enregistré une hégémonie d’un seul pays sur toute la planète. Même les empires n’ont pas conquis toute la planète. C’est pourquoi, les américains, mais aussi les autres n’arrivent pas à admettre que les USA doivent un jour céder la place. Barak Obama déclarait dans un discours (2010), « Je ne veux pas de seconde place pour les Etats Unis ». Pourtant, leur croissance économique est plus lente que celle de beaucoup d’autres pays.  Entre 1960 et 2020, leur PIB réel a été multiplié par cinq et demi, alors qu’au cours de la même période, le PIB du reste du monde a été multiplié par huit et demi ; celui de la Chine a été multiplié par 92 fois. En 2020, l’économie des USA ne pèse que 1,3 fois celle de la Chine ; en 2025 ou 2030, elles seront équivalentes. Ce déclin économique relatif a et aura un impact sur leur puissance politique. Il faut noter que les concurrents des USA au leadership mondial ne sont pas bien lotis. Le Japon a entamé sa récession depuis maintenant plus de 20 ans ; la Russie a perdu son empire soviétique et l’Union européenne peine à construire une économie solide et surtout des institutions résilientes aux crises. La Chine seule maintient le cap pour exercer à terme son leadership économique d’abord et plus par la suite.  La Chine n’est pas indemne des contraintes et des fragilités internes tant au plan politique qu’au plan socio-culturel. « L’occidentalisation » du mode de vie de sa population, l’élévation du niveau de vie, l’urbanisation et les luttes interne au PCC exigent de nouvelles gouvernances et de nouveaux rapports sociaux.

Les USA n’ont jamais, dans le passé, pris au sérieux la Chine comme un concurrent dans les relations économiques internationales, au mieux ils admettaient que la croissance économique de la Chine ne conduit pas à une modernisation de l’économie et au développement technologique ; et c’est à ce dernier niveau que les règles du jeu ont changé pour la compétition à venir ; parce que leur focalisation sur l’ennemi éternel, la Russie, les a aveuglés. Aujourd’hui encore, les USA pensent que la meilleure stratégie pour sauver leur leadership est de creuser un fossé entre la Chine et la Russie. La Chine a montré qu’elle peut être autonome. L’Europe est devenue orpheline à cause de sa stratégie de « suiveuse ».

Nous sommes donc à la veille d’une grande transformation dans le monde aussi bien dans les structures, les acteurs que les institutions. Cette transformation conduira nécessairement à une recomposition des champs de bataille et des règles du jeu. La demande d’adhésion de l’Algérie au BRICS est une excellente démarche, mais faut-il remplir un minimum de conditions au plan économique pour ne pas être un petit suiveur dans une arène de plus en plus violente. Faire passer notre PIB à 300 Mds de $ (actuellement autour de 180 Mds) dans les 5 années à venir doit être un objectif de toute la Nation. Pour cela, il faut une réforme structurelle de notre économie autour d’un projet national d’industrialisation. Les défis sont donc nombreux, reste à les affronter avec méthode, organisation et continuité dans l’action

A.E

]]>
http://journal-lanation.com/site/la-fin-du-leadership-economique-americain-et-apres/feed/ 0
Tribunal de Sidi M’hamed : lourdes peines requises contre Bedoui, Sellal et Ouyahia http://journal-lanation.com/site/tribunal-de-sidi-mhamed-lourdes-peines-requises-contre-bedoui-sellal-et-ouyahia/ http://journal-lanation.com/site/tribunal-de-sidi-mhamed-lourdes-peines-requises-contre-bedoui-sellal-et-ouyahia/#respond Tue, 29 Nov 2022 22:02:47 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25454

Le procureur de la République près le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis des peines allant de 12 ans à 15 ans de prison ferme à l’encontre des ex-premiers ministres Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal et Noureddine Bedoui poursuivis dans des affaires de corruption.

Le procureur de la République a requis une peine de 15 ans de prison ferme à l’encontre d’Ouyahia et de Sellal et une peine de 12 ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l’encontre de l’ancien Premier ministre Noureddine Bedoui, poursuivi dans une affaire de corruption lorsqu’il était wali de Constantine, rapporte l’agence officielle APS.

Dans la même affaire, une peine de 20 ans de prison ferme avec confirmation du mandat d’arrêt international a été requise contre l’ancien ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb.

Le Procureur a également requis des peines allant de quatre ans à 20 ans de prison ferme avec la confiscation de tous les fonds et biens saisis à l’encontre d’anciens ministres, walis et cadres poursuivis dans des affaires de corruption, notamment pour les chefs d’accusation de dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d’indus privilèges.

R.N.

]]>
http://journal-lanation.com/site/tribunal-de-sidi-mhamed-lourdes-peines-requises-contre-bedoui-sellal-et-ouyahia/feed/ 0
Développement local : le Gouvernement en conclave à Tissemsilt http://journal-lanation.com/site/developpement-local-le-gouvernement-en-conclave-a-tissemsilt/ http://journal-lanation.com/site/developpement-local-le-gouvernement-en-conclave-a-tissemsilt/#respond Tue, 29 Nov 2022 21:58:57 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25451

Le Gouvernement tiendra, mercredi à Tissemsilt, une réunion qui sera présidée par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, et sera consacrée au programme de développement complémentaire dans cette wilaya.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, avait ordonné au

Gouvernement, lors du conseil des ministres qu’il a présidé dimanche dernier, de tenir sa réunion sur le programme complémentaire de développement de Tissemsilt, mercredi (aujourd’hui) dans la même wilaya, afin d’entamer la mise en œuvre directe sur le terrain, après approbation du Conseil des ministres.

Le président de la République a souligné qu’au cours de cette réunion du

Gouvernement, un certain nombre de points doivent être pris en compte, notamment « l’accélération de l’achèvement des travaux de la ligne ferroviaire reliant Tissemsilt et Boughezoul et l’initiation des travaux de réhabilitation des routes reliant la wilaya de Tissemsilt avec d’autres wilayas avec l’approbation du projet de la double voie de la route nationale N 14 reliant la wilaya de Tissemsilt à Khemis Miliana dans la wilaya d’Aïn Defla sur une distance de 84 km, en plus de son réaménagement ».

Le Président de la République a également instruit le Gouvernement de prendre en compte, lors de cette rencontre, la question du  » renforcement du programme de construction rurale de la wilaya en adéquation avec son caractère agricole et touristique, avec l’attribution d’assiettes foncières en coordination avec les services des forêts, ce qui permettra aux familles de retrouver les métiers d’artisanat réputés de la région ».

Parmi les objectifs de ce programme de développement complémentaire, approuvé par le Président de la République et qui comprend plusieurs secteurs importants, figurent le désenclavement de la wilaya de Tissemsilt, caractérisée par son relief montagneux, en allouant des fonds pour l’achèvement des routes, ainsi que la création et la concrétisation de nombreuses opérations de développement qui fourniraient de nouveaux emplois.

Ce programme vise à améliorer les conditions de vie de la population et à atteindre un équilibre de développement, permettant de suivre le rythme de développement au niveau national et d’éliminer les différences enregistrées dans ce domaine entre la wilaya de Tissemsilt et les autres wilayas.

Le programme complémentaire de développement de la wilaya de Tissemsilt vise également à créer une attractivité pour la région afin d’attirer les investisseurs en offrant les conditions propices à l’implantation d’unités de production dans différents domaines.

La réunion gouvernementale prévue à Tissemsilt est la deuxième du genre à se tenir hors de la capitale, Alger, après que Khenchela ait accueilli une réunion similaire, le 12 décembre 2021, consacrée au programme de développement complémentaire de cette wilaya.

 R.N.

]]>
http://journal-lanation.com/site/developpement-local-le-gouvernement-en-conclave-a-tissemsilt/feed/ 0
Edition du 29/11/2022 : http://journal-lanation.com/site/edition-du-29-11-2022/ http://journal-lanation.com/site/edition-du-29-11-2022/#respond Tue, 29 Nov 2022 16:10:21 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25446 Edition-LA-NATION-du-29-11-2022

]]>
http://journal-lanation.com/site/edition-du-29-11-2022/feed/ 0
Développement économique : Euronews fait la promotion des atouts de l’Algérie http://journal-lanation.com/site/developpement-economique-euronews-fait-la-promotion-des-atouts-de-lalgerie/ http://journal-lanation.com/site/developpement-economique-euronews-fait-la-promotion-des-atouts-de-lalgerie/#respond Mon, 28 Nov 2022 23:19:55 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25442

Après avoir fait la promotion de son nouveau Code de l’investissement, l’Algérie semble vouloir communiquer ses atouts économiques au reste du monde en ouvrant les portes à la chaîne internationale de télévision Euronews.

Durant les derniers mois, la chaîne européenne d’information continue Euronews a diffusé une série de reportages, apparemment de commande, sur divers aspects attrayants de l’Algérie en particulier sur le plan économique.

Intitulés Algeria Tomorrow  (l’Algérie de demain), ces spots calibrés en 5 minutes 1 seconde chacun donne une vision très positive du pays qu’ils présentent comme une force montante au sud-ouest de la Méditerranée et au nord de l’Afrique.

Mené par le journaliste Cyril Fourneris, la série de mini documentaires a passé en revue les secteurs vitaux sur lesquels compte l’État pour développer son économie tels que les mines, les énergies renouvelables, l’agriculture, l’hydraulique, l’industrie pharmaceutique, les start-ups, le numérique, le tourisme et les infrastructures routières.

Le dernier reportage qui date de six jours seulement a, d’ailleurs, traité de la route transsaharienne dénommée également Route de l’unité africaine. La partie algérienne de cet axe stratégique long de cinq mille kilomètres, appelé à relier Alger à Lagos est presque achevée, selon Euronews. Le couloir terrestre qui permettra le transit des personnes et des marchandises devra interconnecter six pays de la région. Il est, de plus, couplé d’un câble de fibre optique de même longueur ; une autoroute de l’information appelée à désenclaver numériquement plusieurs pays du continent qui n’ont pas accès à des terminaux sous-marins et, donc, à Internet.

Ainsi, l’artère donnera l’occasion à l’Algérie de devenir la véritable porte sur l’Afrique sur le plan réel et virtuel à l’heure où les grandes nations industrielles cherchent des débouchés à leurs produits et des matières premières à leurs usines.

Concernant, justement, les matières premières Algeria Tomorrow s’est intéressé à la relance de l’exploitation de la mine de fer, l’une des plus grandes au monde avec des réserves estimées à 3,5 milliards de tonnes dont la moitié est exploitable. Selon divers intervenants dans le reportage, notamment un des responsables de la compagnie turque Toysali, ce gisement pourrait transformer radicalement la sidérurgie algérienne et en faire un des acteurs majeurs dans ce domaine à l’échelle internationale. Une ligne ferroviaire est en projet pour relier Tindouf à Oran où le minerai sera transformé et, en partie, exporté puisque la consommation interne ne dépasse pas 12 millions de tonnes par an.

L’économie algérienne qui veut diversifier son offre à l’exportation pour sortir de sa dépendance aux hydrocarbures et aux produits bruts en général, mise également sur les start-ups. Le journaliste d’Euronews a visité les locaux d’Algeria Venture, une sorte d’incubateur, destiné à dynamiser le secteur et le prémunir des lourdeurs bureaucratiques.

Algeria Tomorrow donne à rêver, surtout que tous les ingrédients dont ce travail audiovisuel parle existe à l’état potentiel. Sa production coïncide à une conjoncture mondiale favorable à l’Algérie qui a vu ses recettes extérieures sensiblement augmenter avec l’appréciation des cours de l’énergie après plusieurs années de disette. Le pays est aujourd’hui contraint de se développer rapidement pour répondre aux besoins d’une population de plus en plus nombreuse et de plus en plus exigeante en matière d’emploi, de logement, de santé, d’éducation et de loisirs. Il est à craindre, cependant, que cette opération de communication soit semblable à une autre menée trois décennies plus tôt, «Le miracle algérien», présentée par le célèbre comédien britannique Peter Ustinov dans le milieu des années 1980, qui avait précédé de quelques mois l’effondrement de l’économie algérienne après le premier choc pétrolier.

L’Algérie a effectivement de très grandes chances pour se hisser à une place prépondérante au sud de la Méditerranée et au nord de l’Afrique si, et seulement si, elle réforme profondément sa vision d’elle-même et du monde. Le reste relève de la simple ingénierie. Euronews a justement consacré un chapitre à la fabuleuse ressource humaine dont dispose l’Algérie qui est sa principale richesse et sa véritable garantie de développement.

Mourad Fergad

]]>
http://journal-lanation.com/site/developpement-economique-euronews-fait-la-promotion-des-atouts-de-lalgerie/feed/ 0
Tribunal de Sid M’hamed : trois anciens premiers ministres en 5 anciens ministres devant le justice http://journal-lanation.com/site/tribunal-de-sid-mhamed-trois-anciens-premiers-ministres-en-5-anciens-ministres-devant-le-justice/ http://journal-lanation.com/site/tribunal-de-sid-mhamed-trois-anciens-premiers-ministres-en-5-anciens-ministres-devant-le-justice/#respond Mon, 28 Nov 2022 23:11:45 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25439

Le procès de trois anciens premiers ministres, en l’occurrence, Noureddine Bedoui, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, s’est ouvert ce lundi au pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed, aux côtés de 5 anciens ministres et de plusieurs Walis et anciens cadres à l’État dans une affaire de corruption.

Il s’agit de l’ancien ministre de l’Industrie en fuite, Abdel Salam Bouchareb, Abdel Hamid Tamar, ministre des Contributions et de la Promotion des investissements, Houda Imane Feraoune, ancienne ministre des télécommunications, Ammar Gul, Hussein Nesib, Arezki Baraki et Lokal Mohamed, ainsi que les anciens walis Ali Bedrisi, Abdelkader Zoukh et Hussein Ouadeh.

Tous ce beau monde est accusé de délits graves, notamment l’octroi de concessions et de crédits, la conclusion d’accords et d’exonérations fiscales, dilapidation de fonds publics… etc

Noureddine Bedoui, est poursuivi en tant qu’ancien wali de Constantine entre 2010 et 2015. Placé le 24 août dernier en détention provisoire, le dernier premier ministre de Abdelaziz Boutefika est accusé de «graves dépassements» dans l’octroi «en violation de la réglementation» d’importantes parcelles de terrain à des sénateurs et députés ainsi qu’à des promoteurs, mais aussi d’assiettes industrielles «bradées» sous le slogan de l’investissement. L’enquête a également ciblé le projet de la nouvelle aérogare internationale Mohamed Boudiaf qui aurait consommé un budget colossal avec des surcoûts inexpliqués et enregistré des retards considérables».

]]>
http://journal-lanation.com/site/tribunal-de-sid-mhamed-trois-anciens-premiers-ministres-en-5-anciens-ministres-devant-le-justice/feed/ 0
Coopération : la Cheffe du Gouvernement tunisien à Alger http://journal-lanation.com/site/cooperation-la-cheffe-du-gouvernement-tunisien-a-alger/ http://journal-lanation.com/site/cooperation-la-cheffe-du-gouvernement-tunisien-a-alger/#respond Mon, 28 Nov 2022 23:08:08 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25435

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane s’est entretenu, lundi, avec la Cheffe du Gouvernement tunisien, Mme Najla Bouden Romdhane qui effectue une visite de travail d’un jour en Algérie, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.

Les entretiens qui se sont déroulés au Palais du Gouvernement, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ramtane Lamamra, ont permis de « saluer vivement la profondeur des relations de fraternité et de solidarité qui lient les deux pays et peuples frères ».

Ils ont constitué en outre une occasion pour « passer en revue les moyens de renforcer la coopération bilatérale à la lumière des directives des dirigeants des deux pays, le Président de la République M. Abdelmadjid Tebboune et son frère, le Président de la République tunisienne, M. Kaïs Saïed, visant à atteindre davantage d’intégration stratégique et de développement solidaire et intégré ».

Les deux parties ont renouvelé « leur détermination à activer les mécanismes de coopération bilatérale, à poursuivre les différents projets communs et à renforcer les échanges économiques, notamment à l’occasion des prochaines échéances bilatérales, en particulier à l’occasion de la Grande Commission mixte algéro-tunisienne », a conclu la même source.

APS

]]>
http://journal-lanation.com/site/cooperation-la-cheffe-du-gouvernement-tunisien-a-alger/feed/ 0
Asphyxie au monoxyde de carbone : 105 décès depuis le début de l’année http://journal-lanation.com/site/asphyxie-au-monoxyde-de-carbone-105-deces-depuis-le-debut-de-lannee/ http://journal-lanation.com/site/asphyxie-au-monoxyde-de-carbone-105-deces-depuis-le-debut-de-lannee/#respond Mon, 28 Nov 2022 23:02:40 +0000 http://journal-lanation.com/site/?p=25432

Cent cinq (105) personnes ont trouvé la mort par asphyxie au monoxyde de carbone depuis le début de l’année en cours en Algérie, a fait savoir, hier, le sous-directeur des statistiques et de l’information à la Direction générale de la Protection civile, le colonel Achour Farouk.

S’exprimant lors du forum du quotidien El Moudjahid consacré au thème:

« Risques de fuite de gaz de monoxyde de carbone », le colonel Achour a précisé que « 105 personnes ont péri par asphyxie au monoxyde de carbone depuis le début de l’année en cours et 3257 autres ont été sauvées d’une mort certaine durant la même période ».

Au mois de novembre seulement, « 12 personnes sont décédées et 150 autres ont été sauvées d’une mort certaine suite aux accidents de fuite de gaz, le dernier étant celui enregistré dans la journée d’aujourd’hui dans la cité Mokhtar-Zerhouni à Mohammadia (Alger) mais aucune perte humaine n’est à déplorer », a-t-il fait savoir.

Sur les raisons de ces accidents mortels, le responsable a cité « la mauvaise installation des appareils de chauffage et des chauffe-eaux confiée à des personnes non qualifiées, l’absence de maintenance et du contrôle périodique et le manque d’aération ».

Ainsi, M. Achour a recommandé aux citoyens l’acquisition de détecteurs de fuite de gaz de monoxyde de carbone et l’obtention du certificat de conformité lors de l’achat de n’importe quel appareil de chauffage pour couper court aux accidents d’asphyxie qui ont coûté la vie à des familles entières.

Le responsable a affirmé que les services de la Protection civile « poursuivent leurs efforts et campagnes de sensibilisation sur l’utilisation de tous types d’appareils de chauffage au profit des élèves des établissements éducatifs et des étudiants universitaires et ceux des centres de formation professionnelle », en sus de l’organisation de caravanes de sensibilisation à travers les wilayas du pays en coordination avec les différents partenaires en vue d’élever le degré de vigilance et de prudence contre les risques de fuite de gaz de monoxyde de carbone ».

R.N.

]]>
http://journal-lanation.com/site/asphyxie-au-monoxyde-de-carbone-105-deces-depuis-le-debut-de-lannee/feed/ 0