Urgent
Accueil / En vrac / Shoah et guerre d’Algérie 

Shoah et guerre d’Algérie 

En vrac par Madjid Khelassi

Macron fait un parallèle entre la guerre d’Algérie et la Shoah. Macron compare la guerre d’Algérie à la Shoah. Dans une interview accordée au quotidien Le Figaro, le président français exprime son désir de régler définitivement la question mémorielle concernant la colonisation et, in extenso, la guerre d’Algérie.

Il n’en fallait pas plus pour que les nost…Algériques de tout bord sortent de leurs gonds et fustigent les déclarations d’Emmanuel Macron.

« Comparer la guerre d’Algérie à la Shoah est obscène » a dit Marine Le Pen. Pour Bruno Retailleau, chef de file des sénateurs LR, il s’agit d’une « double offense, d’abord pour les soldats français qui ont combattu en Afrique du Nord, ensuite pour les victimes de la Shoah car cet insupportable rapprochement revient à relativiser la monstruosité qu’a été la Shoah ».

Ah la guerre d’Algérie ou l’éternelle mauvaise conscience française ! C’est comme si les victimes de la Shoah étaient des humains et les victimes de la colonisation française des sujets de seconde zone, des infra-humains qu’il fallait exterminer.

Les soldats français ayant combattu en Afrique du Nord… a dit un sénateur français !!! Mais Dieu du ciel, ils ont combattu qui ? Et pour quelle cause ? Ils ont tout simplement « génocidé » un peuple.

Les enfumades, technique utilisée par le  corps expéditionnaire français en 1844-45 et qui consiste à asphyxier des personnes réfugiées ou enfermées dans une grotte en allumant des feux qui consomment l’oxygène disponible et remplissent les cavités de fumée. Les populations ainsi annihilées, dont des femmes et enfants, représentaient des tribus entières, soit à chaque enfumade des milliers de victimes.

Associées à Bugeaud et Cavaignac, ces pratiques furent les « premières œuvres civilisatrices » de la colonisation. Et puis il y eut les spoliations des terres, les déportations à Cayenne, les tueries de masse, les exécutions collectives, la torture et la gégène comme point d’orgue.

N’est-ce pas là , une Shoah qui ne disait pas son nom, un génocide à nul autre pareil ?

Macron, plus lucide que jamais, estime que dans les défis qu’il a devant lui : « La  guerre d’Algérie est le plus dramatique d’entre eux ».

Shoah et guerre d’Algérie dans la même logique…Ça va faire jaser dans les chaumières de France et de Navarre.

60 ans après la guerre d’Algérie…La plaie coupable suinte sur ce reniement mémoriel auquel s’attaque Emmanuel Macron.

La guerre d’Algérie où l’histoire en morceaux choisis…Shoah et chambres à gaz oui ! Extermination et enfumades non !

La mécanique du verbe, négationniste à géométrie variable, essaie, en vain et jusqu’à quand, de perpétuer une innocence impossible car la colonisation fut aussi abjecte que criminelle.

A propos NaTIon

Voir Aussi

Après la plaie Boutef…la plaie corona

En vrac par Madjid Khelassi Il y’a un an,le 2 avril 2019 , Abdelaziz Bouteflika …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *