Accueil / Economie / Réunion de l’Opep+ : allègement des baisses de production à partir de mai

Réunion de l’Opep+ : allègement des baisses de production à partir de mai

Les travaux de la 15ème réunion ministérielle des pays de l’Opep et non-Opep (Opep+), tenue jeudi par vidéo-conférence, se sont soldés par la décision d’un ajustement des niveaux de production pour mai, juin et juillet 2021, a indiqué le Communiqué final de la réunion. Cette réunion a été co-présidée par le ministre de l’Energie saoudien, le prince Abdul Aziz ben Salman, et le vice-Premier ministre de la Russie, Alexander Novak, avec la participation du ministre de l’Energie et des mines, Mohamed Arkab.

Dans son communiqué final, la réunion a approuvé « l’ajustement des niveaux de production pour mai, juin et juillet 2021, tout en continuant à adhérer au mécanisme convenu lors de la 12e réunion ministérielle de l’Opep et non-Opep (décembre 2020) portant la tenue des réunions ministérielles mensuelles afin d’évaluer les conditions du marché et décider des ajustements du niveau de production pour le mois suivant, chaque ajustement ne dépassant pas 0,5 million de barils par jour (Mbj) ».

Les ministres ont noté, « avec gratitude », la valeur de l’approche « prudente » de l’Arabie saoudite, consistant à maintenir ses baisses volontaires et supplémentaires de 1 million de barils par jour (mb/j) en avril 2021 pour le troisième mois consécutif. En outre, les participants à la réunion ont examiné le rapport mensuel préparé par le Comité technique mixte (JTC), y compris les données sur la production de pétrole brut pour février.

Le taux de conformité a atteint 115% en février

Ils ont reconnu les améliorations du marché soutenues par les programmes mondiaux de vaccination et les plans de relance dans « les économies clés », mais ont noté que « la volatilité observée ces dernières semaines justifie une approche prudente et vigilante continue dans le suivi de l’évolution du marché ».

La réunion a observé, par ailleurs, qu’en février, les stocks de pétrole des pays de l’OCDE ont baissé pour le septième mois consécutif, tout en restant au-dessus de la moyenne 2015-2019. Ainsi, elle s’est félicitée de « la performance positive » des pays participants, affirmant que la conformité globale a atteint 115% en février 2021, renforçant la tendance à une conformité globale élevée des pays participants. Les ministres ont noté que depuis la réunion d’avril 2020, l’Opep+ avait contribué à ajuster l’offre mondiale de pétrole à la baisse de 2,6 milliards de barils de pétrole à la fin de février 2021, ce qui a accéléré le rééquilibrage du marché pétrolier. Ils ont exprimé « leurs remerciements » aux pays qui ont soumis des plans pour les déficits de compensation antérieurs et continuent de travailler pour compenser les volumes sur-produits, en exhortant tous les participants à parvenir à « une pleine conformité pour atteindre l’objectif de rééquilibrage du marché et éviter des retards indus dans le processus ».

A cet égard, les ministres ont accepté la demande de plusieurs pays qui n’ont pas encore achevé leur compensation d’une prolongation jusqu’à fin septembre 2021. Les pays participants ayant des volumes sur-produits en suspens soumettront leurs plans de mise en œuvre de toute compensation requise pour les volumes des produits au Secrétariat de l’Opep avant le 15 avril 2021, souligne le communiqué final. Les prochaines réunions du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) et des ministres de l’Opep et non-Opep sont prévues pour le 28 avril 2021.

R.E

A propos LA NATION

Voir Aussi

Économie parallèle: l’insoluble équatiion du marché informel

Pendant que des pays, sous-développés ou émergents, adoptent des stratégies innovantes pour lutter contre le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *