Accueil / Conjoncture / Rencontre Gouvernement-walis : l’ultimatum de Aïmene Benabderrahmane aux walis

Rencontre Gouvernement-walis : l’ultimatum de Aïmene Benabderrahmane aux walis

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a accordé un délai de 18 mois aux walis pour réguler l’exploitation du foncier, atteindre l’autosuffisance et relancer les investissements locaux.

Dans son intervention devant les walis à la clôture de la rencontre Gouvernement-walis, organisée sous le thème « Relance économique, équilibre régional, justice sociale », le Premier ministre a souligné que le Gouvernement avait entamé la régulation de l’exploitation du foncier agricole, industriel et touristique, et la récupération du foncier inexploité.

« Il est grand temps de destiner le foncier aux véritables investisseurs pour atteindre la sécurité alimentaire, se prémunir de la volatilité des prix sur les marchés internationaux. Les walis sont appelés à veiller à la réalisation de cet objectif dans un délai n’excédant pas 18 mois », a-t-il martelé.

Le Premier ministre a, en outre, précisé que le Gouvernement avait procédé à une révision de la loi relative à l’investissement et à l’élaboration de ses textes réglementaires, ce qui est en soi « un acquis ».

Il a ajouté que les recommandations soulevées par les animateurs des ateliers avaient été reprises dans le Plan d’action du Gouvernement, notamment en ce qui a trait au volet relatif aux investissements dans tous les secteurs.

La rencontre Gouvernement-walis, inscrite sous le thème « Relance économique, équilibre régional, justice sociale », a clôturé hier à Alger ses travaux sanctionnés par des recommandations.

La rencontre a été marquée par l’organisation de cinq ateliers portant sur différents thèmes dont « l’adaptation des programmes de développement local : vers une démarche plus innovante et participative » et « le développement territorial équilibré : entre l’ambition de relance et l’impératif d’attractivité ». « Les voies et moyens pour la redynamisation de l’investissement, la création de richesse et des emplois durables », « La gestion des crises au niveau local (feux, stress hydrique, COVID 19): repenser les modes de prévention, de coordination et d’intervention » et « La refonte des modes de gestion des services publics locaux à la croisée d’une démarche rationnelle, économique et efficace » sont les trois autres thèmes traités lors des ateliers.

Les rapports issus des débats autour de ces thèmes ont été présentés lors de la plénière sanctionnant les cinq ateliers ayant regroupé des walis, des représentants des deux chambres du Parlement, des cadres centraux des différents secteurs ministériels, des entreprises et des instances publiques ainsi que des experts et des spécialistes.

Les recommandations pratiques issues de cette rencontre devront constituer « une feuille de route pour la prochaine période » et ce dans le but de « poursuivre la concrétisation des engagements inscrits dans les programmes du président de la République ».

R.N

A propos LA NATION

Voir Aussi

Benabderrahmane installe le Conseil national des statistiques

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a procédé, ce mercredi, à Alger, à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *