Urgent
Accueil / Conjoncture / Pour la tenue d’un dialogue national « sans préalables »

Pour la tenue d’un dialogue national « sans préalables »

Gaïd Salah

Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-
major de l’Armée nationale populaire (ANP), a exprimé, hier, son souhait de voir le dialogue national
se dérouler « loin de la méthode imposant des préalables allant jusqu’aux diktats ». Le général de
corps d’Armée « a valorisé les étapes franchies sur la voie du dialogue national, notamment après
l’audience accordée par le chef de l’Etat à un groupe de personnalités nationales, qui se chargera de
la conduite de ce dialogue, s’engageant à mettre à disposition les moyens nécessaires et réunir les
conditions idoines pour l’organisation des présidentielles dans les plus brefs délais », indique un
communiqué du ministère de la Défense nationale. « Dans ce domaine et en réponse aux exigences
de cet intérêt suprême de la patrie, le Haut Commandement de l’ANP a œuvré, depuis le début de la
crise, à adopter une approche empreinte de rationalité dans sa présentation, de logique dans son
traitement et de réalisme dans l’accompagnement du peuple algérien et des institutions de l’Etat,
affirmant à maintes occasions, qu’il n’a aucune ambition politique, sauf être au service de la nation et
de ses intérêts suprêmes », a-t-il souligné dans une intervention à l’occasion d’une cérémonie en
l’honneur des meilleurs lauréats des Cadets de la Nation au Baccalauréat et au BEM, session juin
2019. « Dans ce contexte précisément, nous valorisons, au sein de l’ANP, les étapes franchies sur la
voie du dialogue national, notamment après l’audience accordée par le chef de l’Etat à un groupe de
personnalités nationales, qui se chargera de la conduite de ce dialogue, s’engageant à mettre à
disposition les moyens nécessaires pour l’accompagner dans cette noble démarche et réunir les
conditions idoines pour la tenue des présidentielles dans les plus brefs délais », a-t-il expliqué. Pour le
chef d’Etat-major de l’ANP, « il n’est plus question de perdre davantage de temps, car les élections
constituent le point essentiel autour duquel doit s’axer le dialogue, un dialogue que nous saluons et
espérons qu’il sera couronné de succès et de réussite, loin de la méthode imposant des préalables
allant jusqu’aux diktats », a-t-il souligné. A cet égard, il fait savoir que « de telles méthodes et thèses
sont catégoriquement rejetées, car l’Algérie a besoin aujourd’hui de ceux qui se sacrifient pour elle et
qui élèvent l’intérêt suprême de la patrie au-dessus de toute considération, de ceux qui font preuve
d’intégrité, de sagesse, de sérénité et de clairvoyance, ceux qui haussent le niveau du débat et
s’élèvent au-dessus des questions secondaires et s’écartent de la surenchère, car il s’agit de l’avenir
du peuple et du destin de la nation ».
Aps

A propos NaTIon

Voir Aussi

Covid19: l’ANP s’est tenue aux côtés du peuple en engageant toutes ses ressources

Le chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP) par intérim, le Général-Major Saïd Chanegriha, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *