Accueil / National / Hadj 2020-2021: samedi 18 janvier, dernier délai pour les inscriptions au tirage au sort

Hadj 2020-2021: samedi 18 janvier, dernier délai pour les inscriptions au tirage au sort

ALGER- Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a rappelé que le dernier délai pour les inscriptions au tirage au sort pour les saisons du hadj 2020-2021 a été fixé au samedi 18 janvier.

L’inscription au tirage au sort se fera au niveau des sièges des communes ou via le site électronique du ministère (www.interieur.gov.dz), a noté la même source.

Les inscriptions engloberont cette année les sessions du hadj 2020 et 2021, en application des décisions du Conseil interministériel du 7 décembre 2019, avait indiqué le ministère dans un communiqué, soulignant que cette formule « s’inscrit dans le cadre des démarches des autorités publiques visant à donner une plus grande chance aux citoyens souhaitant accomplir le Hadj, en sus d’assurer une bonne organisation de l’opération et de fournir les meilleurs services aux Hadjis ».

Il convient de rappeler que la personne désirant s’inscrire au tirage au sort doit être de nationalité algérienne, posséder un passeport biométrique valable et ne pas avoir effectué le pèlerinage pendant les sept dernières années. Elle doit également avoir l’âge de 19 ans révolus le jour des inscriptions et remplir le formulaire d’informations personnelles mis à la disposition du citoyen en ligne ou au niveau de la commune.

Parmi les conditions requises par le ministère figure « l’obligation pour les femmes de moins de 45 ans d’être accompagnées d’un Mahram, tandis que la femme qui dépasse cet âge peut faire l’inscription avec son Mahram ou toute seule ».

La femme qui désire faire son inscription avec son Mahram doit être inscrite avec lui soit sur l’Application mise en ligne et disponible sur le site web du ministère www.interieur.gov.dz soit à travers le réseau intranet au siège de la commune, précise la même source.

Il est impératif que le Mahram de la femme procède le premier à l’inscription avant qu’elle le suive. Il sera dans ce sens procédé à l’introduction du numéro d’inscription du Mahram, son nom et prénom pour ensuite s’assurer des données et de l’inscription. Dans le cas où la femme procède toute seule à l’inscription sans Mahram, elle sera retenue seule.

Le ministère invite tous les citoyens désirant accomplir les inscriptions à s’assurer de l’introduction de toutes les informations d’une manière correcte et exacte et à réviser toutes les données avant la validation de l’inscription, tout en veillant à ne pas oublier l’introduction des données qui concernent le Mahram pour la femme accompagnée, ajoute la même source.

A propos NaTIon

Voir Aussi

« Pour une Algérie nouvelle »

Rencontre gouvernement-walis aujourd’hui et demain La rencontre gouvernement-walis sous le thème « Pour une Algérie nouvelle » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *